LE DIRECT

Jayne Anne Philips, Tous les vivants. Le crime de Quiet Dell

3 min
À retrouver dans l'émission

Chaque jour, un auteur lit les premières pages de son dernier livre.

"Parfois, un marché secret se conclut entre l'auteur et le lecteur dès le premier paragraphe, à l'insu des personnages qui ignorent que l'auteur et son lecteur échangent un clin d'oeil amusé derrière leur dos".

Amos Oz, L'Histoire commence (éditions Calmann-Levy)

Tous les vivants. Le crime de Quiet Dell
Tous les vivants. Le crime de Quiet Dell

"Quand on change d’année, le vent porte le carillon des cloches. Toutes les années passées tombent comme une pluie de lumières. Et quand on traverse ces lumières, c’est un peu comme si on marchait sur les feuilles entassées d’arbres géants. Mais, tout là-haut, les cloches sonnent pour tous les vivants. Il y en a en or, en argent, d’autres en cristal et on peut voir au travers, mais aussi des grelots qui ont plus de cent ans. Ma grand-mère disait qu’il y avait un soupir pour chaque personne disparue dans l’année, et une plume qui voletait pour chacun de ceux qui allaient naître."

Jayne Anne Philips, Tous les vivants. Le crime de Quiet Dell (L'Olivier)

Jayne Anne Philipps
Jayne Anne Philipps Crédits : Radio France

Née en 1952, fréquemment associée à ses débuts à des écrivains proches de Raymond Carver (Ann Beattie, Richard Ford, Tobias Wolff), Jayne Anne Phillips est considérée comme l’un des auteurs majeurs de la littérature américaine contemporaine. Son œuvre est traduite dans le monde entier.

Traduction : Marc Amfreville

L'équipe
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......