LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Nicolas de Staël, Lettres 1926-1955

3 min
À retrouver dans l'émission

"Parfois, un marché secret se conclut entre l'auteur et le lecteur dès le premier paragraphe, à l'insu des personnages qui ignorent que l'auteur et son lecteur échangent un clin d'oeil amusé derrière leur dos".

Chaque jour, un écrivain lit les premières pages de son dernier livre.

"Parfois, un marché secret se conclut entre l'auteur et le lecteur dès le premier paragraphe, à l'insu des personnages qui ignorent que l'auteur et son lecteur échangent un clin d'oeil amusé derrière leur dos".

Amos Oz, L'Histoire commence  (édtions Calmann-Levy.)

Nicolas de Staël
Nicolas de Staël

"Très très chère grand-mère,

Ce n'est pas vrai, nous ne courons pas toute la vie vers ce et ceux que nous aimons : l'imagination seule fait des voyages. D'ailleurs totalement interminables et elle ne trouve rien que des fantômes d'aspérités ou de charmes dont elle nourrit tout ce qu'elle touche de la plus lustrale sensibilité jusqu'à l'absurde convention..."

Lettre  de Nicolas de Staël à Madame Braquet, décembre 1954 (Le Bruit du temps)

Germain Viatte  est Conservateur général honoraire du patrimoine. Il a présenté et annoté le volume rassemblant les Lettres de Nicolas de Staël qui paraissent aux éditions Le Bruit du Temps.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......