LE DIRECT
Arbre en suspension, fils à plomb Création in situ, dimensions variables Vue d’exposition Toute personne qui tombe a des ailes, L'Espal, Le Mans Crédit photo :

Dessins tracés à la mine de plomb et installation immersive de François Réau

5 min
À retrouver dans l'émission

François Réau, plasticien, « Toute personne qui tombe a des ailes »,exposition personnelle à l’Espace d’Art Contemporain Les Quinconces - L’Espal, Le Mans, jusqu’au 20 Mai 2017

Arbre en suspension, fils à plomb Création in situ, dimensions variables Vue d’exposition Toute personne qui tombe a des ailes, L'Espal, Le Mans Crédit photo :
Arbre en suspension, fils à plomb Création in situ, dimensions variables Vue d’exposition Toute personne qui tombe a des ailes, L'Espal, Le Mans Crédit photo : Crédits : Nicolas Réau

Ce qui m'intéresse dans le dessin, c'est cette économie de moyen, quelque chose de direct qui relie d’une certaine façon l'humanité car tout le monde a dessiné dans son enfance

Untitled, 2014 Mine de plomb sur papier et incisions, 240 x 345 cm
Untitled, 2014 Mine de plomb sur papier et incisions, 240 x 345 cm Crédits : François Réau

Toute personne qui tombe a des ailes est un dispositif plastique qui mêle l'installation immersive et des dessins à la mine de plomb. François Réau il explore les limites du dessin en termes de format en proposant des pièces de très grandes dimensions qui deviennent immersives. Par ailleurs, il questionne aussi les limites des matériaux en utilisant du fil, un scalpel ou des néons.

Panta Rhei, 2016 Tube néon, bois, plaques de métal, caoutchouc, rouille, terre et sable Création in situ, dimensions variables Crédit photo :
Panta Rhei, 2016 Tube néon, bois, plaques de métal, caoutchouc, rouille, terre et sable Création in situ, dimensions variables Crédit photo : Crédits : François Réau

L'artiste s'est inspiré du poème Tombe coeur d’Ingeborg Bachmann pour composer cette installation immersive

tombe, cœur de l'arbre du temps,

vous feuilles tombez, depuis les branches gelées

qui jadis enlaçaient le soleil,

tombez, comme les larmes tombent des yeux dilatés!

la boucle vole encore tout le jour dans le vent

autour du front bruni du dieu de ce pays,

sous la chemise le poing presse

déjà la blessure béante.

Pour cela tu dois être dur, quand le tendre dos des nuages

se penche encore une fois vers toi,

prends le pour du rien, quand du mont Hymettos les rayons de miel

te remplissent pleinement encore.

Car pour le paysan une tige dans la sécheresse

ne vaut pas grand-chose,

pas grand-chose l’été de nos grands lignages.

Et que témoigne déjà ton cœur ?

il balance entre hier et demain.,

muet et étranger,

et ce qu’il bat

et déjà sa chute hors du temps.

Le lieu

Espace d’Art Contemporain Les Quinconces - L’espal, Le Mans, F

60–62 rue de l’Estérel

72058 Le Mans cedex 2

Tél. 02 43 50 21 50

Liens

Les Quinconces- L'espal

François Réau

Page Facebook de François Réau

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......