LE DIRECT
"Impressions, après Degas" (2019).Vue de l'installation (séries de 12 impressions 3D -35 x 20 x 70 cm chacune- en céramique, parfums)

Le plasticien Antoine Renard

4 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre de l'exposition "Futur, Ancien, Fugitif. Une scène française" à Paris au Palais de Tokyo

"Impressions, après Degas" (2019).Vue de l'installation (séries de 12 impressions 3D -35 x 20 x 70 cm chacune- en céramique, parfums)
"Impressions, après Degas" (2019).Vue de l'installation (séries de 12 impressions 3D -35 x 20 x 70 cm chacune- en céramique, parfums) Crédits : Antoine Renard

La série de sculptures olfactives, Impressions, Après Degas, se compose de 12 sculptures en céramique imprégnées de parfum, réalisées grâce à une technique d’impression 3D dite FDM (par dépôt de matière fondue) dont le modèle de départ est un scan 3D d’une des études originales de la sculpture “La Petite Danseuse de quatorze ans” de Edgar Degas.

Il s’agit de douze variations, que je préfère appeler “impressions”, issues de cette sculpture iconique et controversée de la fin du 19e siècle parisien. Chaque pièce porte une odeur spécifique qui a été développée à partir de mes recherches en Amazonie Péruvienne, sur la pratique des curanderos Perfumeros, guérisseurs traditionnels de la région de San Martin et plus particulièrement du Centre Takiwasi à Tarapoto, qui utilisent plantes et parfums comme outils de soin dans le traitement de troubles sévères du comportement et de la personnalité, comme les addictions et autres traumatismes psychologiques. Ici, les plantes, par le biais du parfum, sont un outil de voyage et d’exploration de la mémoire profonde du corps dans le but de localiser et d’extraire les noeuds affectifs et émotionnels, qui souvent sont les symptômes de traumatismes liés à des situations oppressives, des injustices, qu'elles soient d’origine familiale, sociale ou culturelle.

Dans ce contexte, et suite à cette invitation au Palais de Tokyo, j’ai décidé de travailler à partir de cette figure emblématique du corps objet qu’est la petite danseuse de quatorze ans, à la fois objet de convoitise institutionnelle, de pression familiale et économique et objet de désir sexuel. En retravaillant le corps de cette figure nue, de manière plastique et olfactive, et son positionnement dans l’espace du Palais de Tokyo, en bataillon, je cherche à souligner la capacité des corps à se réinventer, à surpasser les traumatismes, à résister sans renoncer à leur fragilité, aux doutes et à la sensualité. Antoine Renard

"Impressions, après Degas" (#06) 2019, impression 3D en céramique, parfums (35 x 20 x 70 cm)
"Impressions, après Degas" (#06) 2019, impression 3D en céramique, parfums (35 x 20 x 70 cm) Crédits : Antoine Renard

Actualité

  • "Futur, Ancien, Fugitif. Une scène française", jusqu'au 5 janvier au Palais de Tokyo, 13 avenue du président Wilson, Paris (16)
  • Prix Occitanie de la Villa Médicis, Rome (en résidence du 29.10.2019 au 29.01.2020)
  • Perfumeros avec le soutien du CNAP (Centre National des Arts Plastiques) et du Centro Takiwasi, Tarapoto, Pérou du 5 février au 5 mai 2020

Liens

Antoine Renard

"Futur, Ancien, Fugitif. Une scène française", jusqu'au 5 janvier au Palais de Tokyo

Perfumeros

Prise de son Claude Niort

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......