LE DIRECT
"Job", 2017, lavis et plume sur papier, 120x160 cm.

Marcos Carrasquer : son premier dessin l'a fait pleurer de rage et d'insatisfaction, depuis il persiste

5 min
À retrouver dans l'émission

Marcos Carrasquer est peintre.

"Job", 2017, lavis et plume sur papier, 120x160 cm.
"Job", 2017, lavis et plume sur papier, 120x160 cm. Crédits : Marcos Carrasquer

Son exposition Nous sommes là se visite à la galerie Polaris (Paris) du 27 janvier au 24 février. Son univers visuel très singulier fait vivre une foule de figures et d’objets dessinés et peints avec une fascinante virtuosité.

Marcos Carrasquer, "Camo", 2017, Huile sur toile, 150 x 200 cm
Marcos Carrasquer, "Camo", 2017, Huile sur toile, 150 x 200 cm Crédits : Marcos Carrasquer
  • Marcos  Carrasquer​ nous explique l'une de ses peintures, inspirée par un poème de l'auteur germanophone Paul  Celan : Todesfugue (Fuge de mort), daté de 1945, dont voici la traduction française par Olivier Favier :

Lait noir du petit jour nous le buvons le soir      
nous le buvons midi et matin nous le buvons la nuit      
nous buvons et buvons      
nous creusons une tombe dans les airs on y couche à son aise      
Un homme habite la maison qui joue avec les serpents qui écrit      
qui écrit quand il fait sombre sur l’Allemagne tes cheveux d’or Margarete      
il écrit cela et va à sa porte et les étoiles fulminent il siffle pour appeler ses chiens      
il siffle pour rappeler ses Juifs et fait creuser une tombe dans la terre      
il nous ordonne jouez maintenant qu’on y danse

Lait noir du petit jour nous te buvons la nuit  
nous te buvons midi et matin nous te buvons le soir  
nous buvons et buvons  
Un homme habite la maison qui joue avec les serpents qui écrit  
qui écrit quand il fait sombre sur l’Allemagne tes cheveux d’or Margarete  
Tes cheveux de cendre Sulamith nous creusons une tombe dans les airs on y couche à son aise  
Il crie creusez plus profond la terre vous les uns et les autres chantez et jouez  
il saisit le fer à sa ceinture il le brandit ses yeux sont bleus  
creusez plus profond les bêches vous les uns et les autres jouez encore qu’on y danse

Lait noir du petit jour nous te buvons la nuit  
nous te buvons midi et matin nous te buvons le soir  
nous buvons et buvons  
un homme habite la maison tes cheveux d’or Margarete  
tes cheveux de cendre Sulamith il joue avec les serpents

Il crie jouez la mort plus doucement la mort est un maître d’Allemagne  
il crie plus sombre les accents des violons et vous montez comme fumée dans les airs  
et vous avez une tombe dans les nuages on y couche à son aise  
Lait noir du petit jour nous te buvons la nuit  
nous te buvons midi la mort est un maître d’Allemagne  
nous te buvons soir et matin nous buvons et buvons  
la mort est un maître d’Allemagne ses yeux sont bleus  
il te touche avec une balle de plomb il te touche avec précision  
un homme habite la maison tes cheveux d’or Margarete  
il lâche ses chiens sur nous et nous offre une tombe dans les airs  
il joue avec les serpents il rêve la mort est un maître d’Allemagne

tes cheveux d’or Margarete  
tes cheveux de cendre Sulamith

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......