LE DIRECT
"Erotif C6", cheveux sous verre, SALO VI Salon du dessin érotique, Paris, juin 2018
Épisode 4 :

Claudie Dadu, plasticienne féministe : "parler du corps avec le corps"

5 min
À retrouver dans l'émission

Quatrième temps d'une semaine sétoise : coup de projecteur sur un espace méditerranéen, où la plasticienne Claudie Dadu travaille une oeuvre capillaire. Tissé de ses propres cheveux, son geste féministe et érotique prend place dans l’ancien collège Victor Hugo, devenu un atelier d'artistes.

"Erotif C6", cheveux sous verre, SALO VI Salon du dessin érotique, Paris, juin 2018
"Erotif C6", cheveux sous verre, SALO VI Salon du dessin érotique, Paris, juin 2018 Crédits : Claudie Dadu

Les Carnets de la création poursuivent leurs semaines thématiques, qui permettent régulièrement un coup de projecteur en 5 temps sur une pratique, une discipline, un espace de la création contemporaine. Après une semaine “French Friches” consacrée aux nouveaux lieux de l’art, après une semaine spéciale “Dessin” à l’occasion du salon Drawing Now Art Fair, après une semaine spéciale “Douarnenez” auprès d’une communauté d’artiste installée dans le Finistère, après une semaine musicale “5 projets actuels aux styles variés” et avant une semaine musicale au féminin (à venir du 18 au 22 juin) ainsi qu’avant une semaine en forme de “Petit tour de France des initiatives privées” (à venir du 25 au 29 juin), retrouvez notre semaine spéciale à Sète du 11 au 15 juin !

Au programme de ce focus sétois vivifiant ouvert sur la Méditerranée, enregistré sur place auprès d’artistes et d’acteurs culturels : un ancien disquaire à l’origine d’un festival de musiques internationales ; un plasticien et sa sculpture monumentale face à la mer ; un rappeur qui fait de sa ville natale un lieu pour découvrir des musiques locales ; une plasticienne au travail  féministe et sensible ; un chef cuisinier étoilé tout nouvellement installé...

Claudie Dadu, plasticienne, vit et travaille à Sète. Nous la rencontrons dans son atelier, situé en salle 17A de l’ancien collège Victor Hugo transformé en atelier d’artiste par la ville, rue Lakanal en centre-ville. En 2007, Claudie Dadu obtient le Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, et multiplie depuis les Bourses d’Aides à la Création ainsi que les Résidences (à Pékin et à Sète). Son travail se situe entre le dessin, la photographie et la performance, et utilise toujours le cheveu comme médium. Ce sont ses propres cheveux qu’elle ramasse au jour le jour pour en faire le matériau de ses dessins érotiques et de ses réflexions féministes sur la vie, l’éphémère, la féminité et sa représentation : pour parler "du corps avec le corps" dit-elle. Son travail est représenté par la galerie Hors-Champs (Paris) et par la galerie Barrès Rivet (Toulouse). Son travail sera visible du 15 au 18 juin à l’occasion de Salo VI (Paris), Salon du dessin érotique.  

Retrouvez Claudie Dadu sur FB

" Silène et les bacchantes", Cheveux sous verre. Exposition à venir "Les Tableaux Fantômes", Musée de la Piscine (Roubaix), Octobre 2018
" Silène et les bacchantes", Cheveux sous verre. Exposition à venir "Les Tableaux Fantômes", Musée de la Piscine (Roubaix), Octobre 2018 Crédits : Claudie Dadu
"Signer Paul" composition cheveux sous verre, DRAWING ROOM, Salon du dessin contemporain à la Panacée (Montpellier), 2015
"Signer Paul" composition cheveux sous verre, DRAWING ROOM, Salon du dessin contemporain à la Panacée (Montpellier), 2015 Crédits : Claudie Dadu
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......