LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
France - Affiche mai 1968 - Poster, France,
Épisode 4 :

La révolution a-t-elle eu lieu ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Révolution, révolte, soulèvement, ou grève générale... comment parler de l'événement mai 68 ? Explications avec Patrick Maniglier.

France - Affiche mai 1968 - Poster, France,
France - Affiche mai 1968 - Poster, France, Crédits : LEEMAGE - AFP

Mai 68 a-t-il laissé une trace dans l'histoire ? Révolution introuvable, au dire de certains, symbolique pour d'autres, quel a été l'impact de mai 68 sur la pensée et la philosophie de l'histoire ?

Textes

Gilles Deleuze et Félix Guattari, « Mai 68 a-t-il eu lieu ? », Deux régimes de fou, Minuit, originairement paru dans  Les Nouvelles littéraires, 3 au 9 mai 1984

"Dans des phénomènes historiques comme la Révolution de 1789, la Commune, la Révolution de 1917, il y a toujours une part d’événement, irréductible aux déterminismes sociaux, aux séries causales. Les historiens n’aiment pas bien cet aspect : ils restaurent des causalités par-après. Mais l’événement lui-même est en décrochage ou en rupture avec les causalités : c’est une bifurcation, une déviation par rapport aux lois, un état instable qui ouvre un nouveau champ de possibles. (…) En ce sens, un événement peut être contrarié, réprimé, récupéré, trahi, il n’en comporte pas moins quelque chose d’indépassable. Ce sont les renégats qui disent : c’est dépassé. Mais l’événement lui-même a beau être ancien, il ne se laisse pas dépasser : il est ouverture de possible. Il passe à l’intérieur des individus autant que dans l’épaisseur d’une société. Mai 68 est plutôt de l’ordre d’un événement pur, libre de toute causalité normale ou normative. Son histoire est une « succession d’instabilités et de fluctuations amplifiées ». Il y a eu beaucoup d’agitations, de gesticulations, de paroles, de bêtises, d’illusions, en 68, mais ce n’est pas ce qui compte. Ce qui compte, c’est que ce fut un phénomène de voyance, comme si une société voyait tout d’un coup ce qu’elle contenait d’intolérable et voyait aussi la possibilité d’autre chose. C’est un phénomène collectif sous la forme : « Du possible, sinon j’étouffe ». Le possible ne préexiste pas, il est créé par l’événement. C’est une question de vie. L’événement crée une nouvelle existence, il produit une nouvelle subjectivité (nouveaux rapports avec le corps, le temps de la sexualité, le milieu, la culture, le travail…)."

Archives

DELEUZE : « un devenir révolutionnaire sans avenir de révolution »

L’abécédaire de Gilles Deleuze, avec Claire Parnet, « Qu’est-ce qu’être de gauche ? »

RAYMOND ARON : La révolution introuvable

Radioscopie, 23 juin 1969

Raymond Aron exprime son désarroi face aux excès festifs de mai 68 et à la solidarité des professeurs avec leurs élèves. 

Musiques

The Mohawks, Pepsi

Funkadelic, Maggot Train

Herbie Hancock, Riot

Higelin, La java des chaussettes à clous

Chroniques
10H55
5 min
Carnet de philo
Est-on dépendant à l’indépendance ?
Intervenants
  • philosophe, maître de conférences en philosophie à l'Université Paris-Nanterre
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......