LE DIRECT
Alain Badiou le 05 février 2010 à Paris.

Alain Badiou (3/5) : Lire et réécrire Platon

59 min

2013 |Troisième volet de la semaine des "Nouveaux chemins de la connaissance" avec Alain Badiou qui s'entretient avec Monique Dixsaut sur la "République" de Platon et la traduction originale et polémique qu’en propose le philosophe dans son ouvrage intitulé "La République de Platon".

Alain Badiou le 05 février 2010 à Paris.
Alain Badiou le 05 février 2010 à Paris. Crédits : Siren-Com. C.C

Traduire n’est pas forcément trahir, mais lorsque Thrasymaque devient un « parlementaro-capitaliste", la cité idéale, le communisme, et la caverne une salle de cinéma, la question se repose à nouveaux frais. Après tout, Platon lui-même avait dénaturé voire malmené la pensée de Socrate en rédigeant ce texte.

Alors pourquoi ? Pourquoi réécrire Platon ? Est-ce pour le mettre au goût du jour, en essayant de répondre à la question douteuse : mais qu’est-ce que Platon aurait à nous dire aujourd’hui ? Mais alors, suffit-il de moderniser un texte pour le rendre accessible et audible ? Adèle Van Reeth

Sur l'écriture de son ouvrage La République de Platon, Alain Badiou réfute toute idée de "modernisation" mais s'intègre dans "une tentative pour attester dans l'écriture elle-même de l'actualité pure et simple de Platon". Pour s'expliquer sur son ouvrage il affirme simplement : "Au fond, c'est un peu la République de Platon telle que je la lis". Il voulait montrer que "la philosophie de Platon est une philosophie contemporaine."

L'actualité de Platon, c'est l'actualité de sa pensée et en un certain sens aussi celui de son texte. C'est pour faire vivre l'actualité de ce texte, réanimer l'actualité de ce texte que je le respecte à ma manière. Je le respecte en le maltraitant pour part mais cette maltraitance c'est une figure de respect. l'opération n'est justement pas d'ajouter une interprétation. [...] Je voulais faire autre chose que des notes en bas de pages. Je voulais faire des pleines pages!

Alain Badiou conçoit sa réécriture de la République comme "une opération de résurrection". D'ailleurs il rappelle ce principe platonicien que la "destination fondamentale" de la philosophie est "vivante et orale" car elle suit la pensée qui "est mouvement".

Monique Dixsaut
Monique Dixsaut Crédits : MC - Radio France

Lectures:

  • Platon, La République , Livre VII (trad.G Leroux), in Œuvres complètes , éd. Flammarion, p.1484

  • Alain Badiou , La République de Platon , (Fayard, 2012)

- Umberto Eco, Dire presque la même chose , (éd. Grasset, pp. 15 et 227, 2003)

Extrait:

  • Matrix (frères Wachowski, 1999) : Monologue de Morpheus

Références musicales:

  • Abandoned in the woods , John Williams

  • Exile , En Chordais

  • Ils ont changé ma changé , Arno et Stéphane Eicher

Par Adèle Van Reeth

Réalisation: Nicolas Berger

Lectures: Jean-Louis Jacopin

Bibliographie

La République de Platon

La République de PlatonFayard, Paris, 2012

La République

La RépubliqueFlammarion, Paris, 2002

Intervenants
  • Philosophe, dramaturge, professeur émérite à l'Ecole Normale Supérieure
  • Professeur émérite de philosophie antique à l'université Paris 1

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......