LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le café de Flore  ( 1949)

Sarah Bakewell, Au café existentialiste

59 min
À retrouver dans l'émission

Peut-on philosopher sur un cocktail d'abricot ?

Le café de Flore  ( 1949)
Le café de Flore ( 1949) Crédits : AFP

 Sarah Bakewell, biographe et philosophe, revient sur les années florissantes qui ont vu naître l'existentialisme. De Montparnasse à Saint Germain-des-Prés, de Fribourg à Berlin, comment s'est construite la légende de l'existentialisme ? 

 Le texte du jour

Sartre se rendait compte que, pour organiser avec cohérence les idées qui le divisaient, il avait besoin de secours. (…) Raymond Aron passait une année à l’Institut français de Berlin et, tout en préparant une thèse sur l’histoire, il étudiait Husserl. Quand il vint à Paris, il en parla à Sartre. Nous passâmes ensemble une soirée au Bec de Gaz, rue Montparnasse ; nous commandâmes la spécialité de la maison : des cocktails à l’abricot. Aron désigna son verre : « Tu vois, mon petit camarade, si tu es un phénoménologue, tu peux parler de ce cocktail, et c’est de la philosophie ! » Sartre en pâlit d’émotion, ou presque ;  c'était exactement ce qu'il souhaitait depuis des années : parler des choses, telles qu'il les touchait, et que ce fût de la philosophie. Aron le convainquit que la phénoménologie répondait exactement à ses préoccupations : dépasser l'opposition de l'idéalisme et du réalisme, affirmer à la fois la souveraineté de la conscience et la présence du monde, tel qu'il se donne à nous. Il acheta, Boulevard Saint Michel, l’ouvrage de Levinas sur Husserl, et il était si pressé de se renseigner que, tout en marchant, il feuilletait le livre dont il n’avait même pas coupé les pages[1]. Il eut un coup au cœur en y trouvant des allusions à la contingence. Quelqu’un lui avait-il coupé l’herbe sous le pied ? 

Simone de Beauvoir, La force de l’âge (Folio) p.177

Extraits

Archive : Juliette Gréco « Gros Plan » ORTF, 13 juillet 1962

Archive: Raymond Aron ORTF, 13 décembre 1974

Références musicales

Jean Marco, A Saint-Germain-des-Prés

Hubert Rostaing, Juin

Philippe Brun, Brocken-hearted blues

Juliette Greco, Rue des blancs manteaux (paroles écrites par Sartre)

   
 

  

Chroniques
10H55
6 min
Carnet de philo
A quoi bon la loi ?
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......