LE DIRECT
Marie-José Mondzain

"Confiscation " de Marie-José Mondzain

51 min
À retrouver dans l'émission

Comment penser aujourd'hui la RADICALITE ? Ou plutôt comment ne pas réduire la radicalité à la"radicalisation" et à la "déradicalisation", aux gestes les plus meurtriers et fanatiques, mais lui rendre toute sa beauté virulente ?

Marie-José Mondzain
Marie-José Mondzain Crédits : Eric Chaverou - Radio France

Alors que le sens premier de la radicalité nous est confisqué, alors que nous sommes envahis par les images et les sons les plus assourdissants, comment créer un espace où les gestes radicaux sont bien plutôt une manière riche, neuve et belle de partager nos luttes ? Réponse avec Marie-José Mondzain, Henri Michaux et le cinéma !

Le texte du jour

Je vous construirai une ville avec des loques, moi !

Je vous construirai sans plan et sans ciment

Un édifice que vous ne détruirez pas,

Et qu’une espèce d’évidence écumante

Soutiendra et gonflera, qui viendra vous braire au nez,

Et au nez gelé de tous vos Parthénons, vos arts arabes, et de vos Mings

Avec de la fumée, avec de la dilution de brouillard

Et du son de peau de tambour,

Je vous assoirai des forteresses écrasantes et superbes,

Des forteresses faites exclusivement de remous et de secousses,

Contre lesquelles votre ordre multimillénaire et votre géométrie

Tomberont en fadaises et galimatias et poussière de sable sans raison.

Glas ! Glas ! Glas sur vous tous, néant sur les vivants !

Oui, je crois en Dieu !

Certes, il n’en sait rien !

Foi, semelle inusable pour qui n’avance pas.

Oh monde, monde étranglé, ventre froid !

Même pas symbole, mais néant, je contre, je contre,

Je contre et te gave de chiens crevés.

En tonnes, vous m’entendez, en tonnes, je vous arracherai ce que vous m’avez refusé en grammes.

Henri Michaux, poème « Contre » (1934), cité par Marie-José Mondzain in Confiscation, p. 213-214, (LLL, 2017)

Extraits

- Manuel Valls : déradicalisation Source : Conférence de presse à Matignon - 9/05/2016

- Ici et ailleurs, film de Anne-Marie Miéville et Jean-Luc Godard (1974)

- A.K.A. Serial Killer , de Masao Adachi (1969)

référence musicale

- Bartok, Musique pour cordes, percussion et Celesta, Sz.106

Chroniques

10H48
5 min

Petit précis de philosophie à l'usage des candidats

Les candidats face à Quintus Cicéron : quelques conseils d'avant-débat
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......