LE DIRECT
Michaël Levinas
Épisode 7 :

Michaël Levinas, compositeur et pianiste : "L’idée musicale, c'est le bouleversement et la révélation"

59 min
À retrouver dans l'émission

Frappé par une Sonate de Beethoven à l’âge de trois ans et demi, comme une révélation extraordinaire, Michaël Levinas, fils d’une pianiste et d’un philosophe, est traversé par la force de l’écriture et du son, et entremêle intimement interprétation au piano et composition, comme un tout.

Michaël Levinas
Michaël Levinas Crédits : copyright Académie des beaux-arts / Juliette Agnel

La découverte du son peut-elle faire autant d’effet que le choc d’une gifle ?
La musique est-elle un ébranlement qui sort du tréfond ? L’attente d’une révélation ?
Quel est le prélude à la composition ?

L'invité du jour :

Michaël Levinas, compositeur et pianiste interprète, académicien

Composition et interprétation intrinsèquement liées

Dès le départ, le clavier a été mon interlocuteur, le lieu de mon imaginaire, à travers mes doigts, l’écriture venant là. Mais sans la composition je n’aurais pas eu la relation avec les textes et la virtuosité ; mais sans le piano, et sans l’interprétation, je n’aurais pas suivi le même parcours dans le domaine de la composition. J’ai toujours fait mon son avec les doigts au piano, j’étais improvisateur depuis la toute petite enfance, et j’avais des antécédents qui me disaient d’écrire : le père, Emmanuel Levinas…        
Michaël Levinas

Capter l'idée musicale

Mon travail d’écriture et mon travail d’interprétation consistent notamment à capter à la fois l’esprit "boulezien" de l’idée musicale génératrice, qui est celle de l’écriture, et celle, en général, de la possibilité de formaliser par l’écriture l’acte de composition, mais aussi l’énergie que je cherche dans l’oeuvre que j’interprète, notamment Beethoven, par-delà un aspect historique, analytique ou rationnel…        
Michaël Levinas

La révélation Stockhausen

Le Heidegger de 1972, c’est Stockhausen : c’est celui qui a propulsé la contemporanéité vers un au-delà du système rationnel de la série et de la combinatoire qui avait totalement marqué la musique contemporaine de l’après-guerre. C’est un tournant musical, et une force qui va. Il a fait entendre "Stimmung", une oeuvre marquante, où contrairement à des sons organisés systématiquement (quand l’auditeur entend la musique contemporaine il a l’impression que les sons ne se répondent plus, qu’ils sont là pour déranger l’harmonieux), "Stimmung" était une oeuvre où on entendait brusquement sortir du fondement d’un son un accord d’une poésie harmonieuse totale, et Stockhausen a expliqué comment le son allait se substituer au système combinatoire pour faire renaître l’ordre harmonique.        
Michaël Levinas

LES LIVRES DE CHEVET D'EMMANUEL LEVINAS :

  • La Métamorphose de Kafka
  • L’Amphitryon de Molière
  • L’oeuvre de Paul Celan

Sons diffusés :

  • Musique de début d'émission : Appels pour 11 instrumentistes, 1974, de Michaël Levinas, chef d’orchestre : Charles Bruck 
  • Beethoven, Sonate n°1 en fa min op 2 n°1 pour piano Allegro, interprète : Idil Biret
  • Archive d'Emmanuel Levinas, dans l'émission Emission Six et demie, France Musique, 17 juin 1991 
  • Conférence de Karlheinz Stockhausen aux Rencontres internationales d'art contemporain de la Rochelle, 27 août 1974
  • Musique de Daft Punk : Touch It / Technologic, 2007
  • Archive d'Olivier Messiaen, en 1973, qui imite les bruits d’un rossignol à l’aide de différents instruments et différents rythmes
  • Beethoven, Symphonie n°6 en Fa Maj op 68 (Pastorale) Gewitt, chef d’orchestre : Arturo Toscanini 
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......