LE DIRECT
Le film Amadeus sorti en 2002 de Milos Forman Avec Tom Hulce, F. Murray Abraham, Elizabeth Berridge, Simon Callow, Roy Dotrice. Allocine
Épisode 3 :

Il est né le divin Wolfgang

58 min
À retrouver dans l'émission

Wolfgang Amadeus Mozart est un compositeur de génie dont la musique fait partie de nos vies. L'écrivain Philippe Sollers en est passionné et livre son portrait intime de Mozart, l'aimé de Dieu. Comment l'a-t-il rencontré ? Quelles sont les idées reçues véhiculées sur sa vie ?

Mozart, enfant, répète en trio, dessin de Victor Focillon, 1897
Mozart, enfant, répète en trio, dessin de Victor Focillon, 1897 Crédits : GraphicaArtis - Getty

Cette semaine nous fêterons les 263 ans de Mozart, qui était né un 27 janvier en l’an 1756.
À 14 ans, à Vérone, le jeune Wolfgang obtient son deuxième prénom, Amadeus, transcription italienne de « Gottlieb », qui signifie l'aimé et l'aimant de Dieu...

L'invité du jour :

Philippe Sollers, écrivain

Mozart, l’ami de la mort

La mort est notre meilleure amie, écrit Mozart à son père, ce qui est une allusion très claire d’une appartenance à la maçonnerie, une initiation à la mort et donc au dépassement de la condition mortelle, ce que raconte Mozart de façon claire, émouvante, admirable, dans "La Flûte enchantée" où il y a des allusions précises au fait qu’un couple va traverser par la seule force de la musique, la sombre nuit de la mort.    
Philippe Sollers

Mozart et Dieu

Mozart est un illuministe comme le sera Rimbaud, quelqu’un qui est persuadé d’avoir reçu directement de Dieu, cette force puissante, une révélation personnelle qui l’a illuminé. Il va se conduire en fonction de cette illumination… La mort n’est rien par rapport à l’illumination reçue.    
Mozart était un bon catholique mais par rapport à son époque, il était décalé, il a été mis à la porte par un archevêque, il croyait en « son » Dieu…    
Philippe Sollers

Un génie sans pareil

On ne peut pas comprendre comment Mozart a pu écrire autant de chef-d’œuvre en aussi peu de temps… Pourquoi ? Parce que l’illumination qui le conduit est constante… Et il a aussi une mémoire extraordinaire, hypermnésique. Ça commence très tôt, à 5 ans il est super doué, il enregistre tout, il peut vous recopier de mémoire un air qu’il a entendu à l’église par exemple…    
Avant Mozart, il y a de très grands musiciens comme Bach, Haendel… Mais lui, il invente quelque chose !    
Philippe Sollers

Texte lu par Shemss Audat :

  • Extrait de Humain, trop humain, de Nietzsche, 1880, dans les Oeuvres aux éditions Robert Laffont

Sons diffusés :

  • Début d'émission : Extrait du film Amadeus de Miloš Forman, 1984, et Requiem en ré mineur de Mozart, interprété par le Choeur et l'Orchestre philharmonique de Vienne, dirigé par Karl Boehm
  • Extrait du film Amadeus de Miloš Forman, 1984, Mozart est en colère et sa colère lui inspire l'air de la Reine de la Nuit
  • Extrait de l'opéra Così fan tutte de Mozart, interprété par l'Orchestre philharmonique de Vienne, dirigé par Karl Boehm, avec la soprano Elisabeth Schwarzkopf
  • Extrait de l'opéra Les Noces de Figaro de Mozart, interprété par l'Orchestre Musica eterna, dirigé par Theodore Currentzis
  • Quintette avec clarinette en la majeur K. 581, interprété par le Quatuor Borodine
  • Chanson de fin : The Swingle Singers, Une petite musique
  • Interview de Frédéric Lodéon, violoncelliste, chef d'orchestre et producteur à France Musique, au micro de Thomas Beau
  • Texte lu par Adèle Van Reeth : Lettre de Mozart rapportée par Martin Heidegger dans Le Principe de raison aux éditions Gallimard

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

Philosophie des cons (et des connes)

Bibliographie

Mystérieux MozartPhilippe SollersGallimard, collection Folio, 2003

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......