LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Objets inattendus de la philosophie
Épisode 1 :

La licorne

58 min

Figure de contradiction, d'illusion, de doute : pourquoi la licorne cristallise-t-elle autant de problèmes philosophiques, et autant de représentations ? Pourquoi est-elle si fascinante ? Quelle est son histoire ? Bien qu'irréelle, a-t-elle une existence ?

La licorne
La licorne Crédits : CSA images - Getty

Elles sont partout : sur des t-shirts, dans des jeux vidéo ou des chansons... colorées, pailletées, mignonnes, elles ont envahi un imaginaire pop et parfois un peu moche. Naïves, indignes a priori pour la philosophie, elles posent pourtant, des récits de voyageurs aux sublimes tentures de Moyen Age jusqu'à nos dessins-animés, une question essentielle : celle de l'existence.
Qu'est-ce qui existe et qu'est-ce qui n'existe pas ? Qui l'eut cru : la réponse nous vient des licornes.

Les invité.e.s du jour :

avec Jocelyn Benoist, professeur de philosophie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
et Elisabeth Taburet-Delahaye, historienne de l'art, directrice du musée de Cluny de 2005 à 2019

Le concept d'existence

Dans la philosophie traditionnelle, ce que le philosophe contemporain allemand Markus Gabriel appelle "métaphysique", on a tendance à restreindre l'existence à la réalité, alors qu'en fait, la notion d'existence est beaucoup plus vaste, et c'est une notion qu'il faut relativiser puisqu'il faut toujours entendre l'existence dans ce que Markus Gabriel appelle un certain champ de sens, une forme de contexte. Par exemple, dans le dessin animé "La dernière licorne", il y a des licornes, donc des licornes existent dans ce contexte là. C'est ce que le philosophe anglais Bertrand Russell, au début du 20ème siècle, rejetait, ce n'était pas sérieux pour lui d'appeler ça une existence. L'existence n'est pas une existence relative. Alors que dans une démarche comme celle de Markus Gabriel, l'existence est toujours contextuelle.        
Jocelyn Benoist

Multiples représentations

La Licorne existe dans les textes depuis au moins le 5ème siècle avant Jésus-Christ, et nous en avons des images. Il y a une très grande diversité dans la description et dans la dimension morale, vous avez à la fois des belles licornes et des licornes laides, comme dans le texte de Marco Polo... Elles peuvent être farouches et elles peuvent être violentes. Et puis, l'interprétation chrétienne au Moyen-Âge en fera une image du Christ.  
Elisabeth Taburet-Delahaye

Tenture de La Dame à la licorne : à mon seul désir ; entre 1484 et 1538 (Musée de Cluny, Paris)
Tenture de La Dame à la licorne : à mon seul désir ; entre 1484 et 1538 (Musée de Cluny, Paris) Crédits : Photo Josse/Leemage - Getty

Textes lus par François Raison  :

  • Marco Polo, Le livre des merveilles (aussi appelé Le devisement du monde), 1298
  • Rainer Maria Rilke, Sonnets à Orphée, 2ème partie, n° 4, 1922, traduction de Lionel-Edouard Martin

Sons diffusés :

  • Extrait du film d'animation, Moi moche et méchant 3, réalisé par Pierre Coffin et Kyle Balda,  2017
  • Extrait du film Harry Potter à l’école des sorciers, de Chris Colombus, 2001
  • Extrait du film d'animation La dernière licorne, de Jules Bass et Arthur Rankin Jr., 1982
  • Extrait de la série télé Hally McBeal, créée par David Edward Kelley, saison 2, épisode 10
  • Chanson de fin : Victoire Scott, La licorne d’or
Chroniques
10H52
3 min
Le Pourquoi du comment : Philo
Je t'aime moi non plus
Intervenants
  • professeur de philosophie contemporaine à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
  • Conservateur général du patrimoine, directrice du musée de Cluny (2005-2019), historienne
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......