LE DIRECT
Maurice Blanchot, avec l'aimable autorisation de Mme C.Blanchot
Épisode 2 :

Le silence coupable de Maurice Blanchot

59 min
À retrouver dans l'émission

Peut-on faire oublier le passé sous la stature de l'intellectuel ?

Maurice Blanchot, avec l'aimable autorisation de Mme C.Blanchot
Maurice Blanchot, avec l'aimable autorisation de Mme C.Blanchot Crédits : Mme C.Blanchot

Bien qu'elle l'ait été pendant longtemps, la collaboration de Blanchot à des revues d'extrême-droite n'est plus de l'ordre du secret. Les textes ont été publiés, les langues se sont déliées et l'on sait aujourd'hui quel fut le rôle de Blanchot dans ces revues. Et pourtant, Blanchot n'a jamais reconnu les faits. Un intellectuel peut-il rester toute sa vie dans le silence ?

Le texte du jour

« Qu’en est-il des intellectuels ? Qui sont-ils ? Qui mérite de l’être ? Qui se sent disqualifié si on lui dit qu’il l’est ? Intellectuel ? Ce n’est pas le poète ni l’écrivain, ce n’est pas le philosophe ni l’historien, ce n’est pas le peintre ni le sculpteur, ce n’est pas le savant, fût-il enseignant. Il semble qu’on ne le soit pas tout le temps pas plus qu’on ne puisse l’être tout entier. C’est une part de nous-mêmes qui, non seulement nous détourne momentanément de notre tâche, mais nous retourne vers ce qui se fait dans le monde pour juger ou apprécier ce qui s’y fait. Autrement dit, l’intellectuel est d’autant plus proche de l’action en général et du pouvoir qu’il ne se mêle pas d’agir et qu’il n’exerce pas de pouvoir politique. Mais il ne s’en désintéresse pas. En retrait du politique, il ne s’en retire pas, il n’y prend point sa retraite, mais il essaie de maintenir cet espace de retrait et cet effort de retirement pour profiter de cette proximité qui l’éloigne afin de s’y installer (installation précaire), comme un guetteur qui n’est là que pour veiller, se maintenir en éveil, attendre par une attention active où s’exprime moins le souci de soi-même que le souci des autres. »

Maurice Blanchot, Les Intellectuels en question, 1996 (Fourbis), p.13

Lectures

Maurice Blanchot, Les Intellectuels en question, 1996 (Fourbis), p.13

Maurice Blanchot, lettre à Roger Laporte, 22 décembre 1984, citée par Jean-Luc Nancy dans Maurice Blanchot, passion politique (Galilée, 2011), p.61

Maurice Blanchot, Ecrits politiques, « Le Refus », d’abord publié dans la revue Le 14 juillet, en 1958 p.28

Extraits

Archive Levinas « Le Bon plaisir », 20 mars 1993

Archive : Dyonis Mascolo« Le Bon Plaisir », 17 septembre 1994

Références musicales

George Ulmer, Ne reviens pas sur ton passé

Jean-Michel Blais, Sourdine

Dustin O Halloran, Breathe in hidden secrets

Baschung, La nuit je mens

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

La présence de François Jullien
Intervenants
  • philosophe et écrivain, directeur de la revue Lignes
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......