LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Eve et Adam, gravure de Carl Schuler, vers 1850
Épisode 2 :

Eve et Adam ne font-ils qu’un ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Si dans la Bible, un premier récit présente Dieu créant l'homme et la femme simultanément, une autre histoire se juxtapose, suggérant qu'Eve aurait été créée pour être la compagne d'Adam. Alors comment interpréter ces récits ? Lequel privilégier ?

Eve et Adam ne font-ils qu’un ?
Eve et Adam ne font-ils qu’un ? Crédits : CSA Images - Getty

Eve et Adam sont-ils une seule et même personne ? C'est ce que dit la Bible si on la lit de près... Dieu a créé non pas l'homme, puis la femme, mais l'homme et la femme simultanément.
Mais alors que faire, dans ce cas, de cette histoire de côte prélevée à Adam endormi à partir de laquelle Eve aurait été créée pour accompagner Adam - histoire qui se trouve elle aussi dans la Bible ?

Si tout est affaire d'interprétations, comment démêler le vrai du faux ?

Remontons au tout début du texte, aux premières lignes de la Bible, quand la cosmogonie rejoint la mythologie et la théologie et nous projette dans l'aventure vertigineuse des origines...

L'invitée du jour :

Catherine Chalier, philosophe, professeure émérite de philosophie de l’Université de Paris Ouest Nanterre

Dieu, masculin et féminin

Cette première création est tout à fait importante parce que Adam est créé masculin et féminin à l'image de Dieu, à sa ressemblance, il "les" créa. Ici, il n'y a pas de hiérarchie entre masculin et féminin. Il n'y a aucune utilisation de ces mots masculins et féminins pour en déduire un rôle dans une société. L'image de Dieu et masculin et féminin. Eve apparaît plus tard dans le deuxième récit.  
Catherine Chalier

Eve, miroir d'Adam ?

Dans le deuxième récit, le féminin est pensé à l'extériorité du masculin. Dans ce texte là, Adam est seul en tant que masculin. Lorsqu'il voit Eve, qui ne s'appellera comme ça qu'à la fin du chapitre, il se reconnaît. C'est comme si soudainement, c'était un miroir de lui même. Et donc, la gratitude qu'il exprime, c'est la gratitude de quelqu'un qui reconnaît au fond ce qui lui manquait. C'est une reconnaissance en miroir.        
Catherine Chalier

Textes lus par Eric Herson-Macarel :

  • Extrait de La Bible de Jérusalem, La Genèse, chapitre 1 : L'oeuvre des six jours et La formation de l'homme et de la femme, éditions du Cerf (avec une musique de Charles Koechlin, Vers la voûte étoilée)
  • Extrait de La Bible de Jérusalem, La Genèse, chapitre 2 : La formation de l'homme et de la femme, éditions du Cerf 
  • Extrait de La Bible de Jérusalem, La Genèse, chapitre 3 : Le récit du paradis, éditions du Cerf

Sons diffusés :

  • Lecture de Jean-Pierre Michaël du début de l'Ancien Testament, avec une musique deCharles Koechlin, Au loin
  • Extrait du film Le Miraculé, de Jean-Pierre Mocky, 1987
  • Archive de Levinas, dans l'émission Les nuits magnétiques, 01/03/1978, avec une musique de Djivan Gasparyan, A Cool Wind Is Blowing
  • Musique de Shostakovich, Hamlet Suite, Op. 116a: Ophelia's Descent into Madness
  • Lecture d'Adèle van Reeth d'un extrait de Levinas, Du sacré au saint
  • Musique de fin : Julie Pietri, Eve lève-toi
Intervenants
  • philosophe, professeure émérite de philosophie de l’Université de Paris Ouest Nanterre
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......