LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Phédon" ou l’art de mourir
Épisode 4 :

Le dernier mot d’un condamné

58 min

"Criton, nous devons un coq à Esculape. Payez cette dette, ne soyez pas négligents" : que signifient les derniers mots de Socrate ? Comment sa mort, racontée par Platon dans le "Phédon", est-elle devenue un mythe ?

"La Mort de Socrate" de Jacques-Louis David, 1787
"La Mort de Socrate" de Jacques-Louis David, 1787 Crédits : wikicommons

Dans le Phédon, Socrate, condamné à mort, s'apprête à boire la ciguë.
Face à la tristesse de ses amis, le philosophe soutient une thèse déconcertante : celui qui s'est exercé à la pensée durant toute sa vie n'est pas inquiet mais plein de confiance au moment de mourir.
Et tout simplement car philosopher c'est apprendre à mourir, autrement dit apprendre à délier son âme, immortelle et immatérielle, de son corps.
Toutefois, le moment est venu, et après la discussion, il est l'heure de boire le poison... Comment Socrate va-t-il réagir et quelle parole ultime va-t-il nous délivrer au moment fatidique ?

L'invité du jour :

Nicolas Zaks, chargé de recherches en philosophie ancienne à l’Université Libre de Bruxelles

La mort de Socrate, une action concluant une dissertation philosophique

Tout se joue dans l'enjeu de la réaction des disciples face à ce moment où Socrate boit le poison. Tous ressentent une émotion intense, l'envie de pleurer, mais Socrate leur dit que non, ce n'est pas le moment des larmes. Est-ce que les arguments qui ont été donnés peuvent convaincre et rassurer les disciples quant à la mort de Socrate ? Platon montre bien que Socrate est confiant, parce qu'encore une fois, il leur dit "je ne suis pas mon corps, ne pleurez pas mon corps, je vais continuer à vivre ailleurs". Mais les disciples hésitent.          
Nicolas Zaks

La limite de l'argument philosophique ?

Au début du texte, Platon évoque l'enfant qui est en nous et qui a peur de la mort. Il nous montre, de manière très naturaliste, une oscillation entre le pessimisme et l'optimisme qu'on peut ressentir face à la mort. Parfois, nous sommes consolés par ces arguments et parfois, au contraire, rien n'empêche la tristesse ou la peur. C'est donc une description très naturaliste de ce qu'on peut ressentir, et du fait que les arguments philosophiques sont là, mais ne convainquent pas tout le monde, et parfois échouent.  
Nicolas Zaks

Textes lus par Bernard Gabay :

  • Platon, Phédon, 117e, éditions GF, traduction de Monique Dixsaut, pages 308-309 (avec une musique de Peer Gynt, Suite n°1 op 46 : 2. Mort d'Ase - version pour piano, interprète : Daniel Propper)
  • Platon, Phédon, 117e-118a, éditions GF, traduction de Monique Dixsaut, pages 308-309 (avec une musique de Modeste Moussorgski, Con mortuis in lingua mortua, interprète : Evgueni Kissin)
  • Nietzsche, Le Gai savoir (1882), paragraphe 340 « Socrate mourant », traduction Pierre Klossowski, éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, page 1123 (Socrate : 3, La mort de Socrate (Phédon) - pour voix et orchestre, Eric Tanguy : Sénèque dernier jour et Erik Satie : Socrate, interprète Jean Paul Fouchecourt, 1994)

Sons diffusés :

  • Chanson des The Doors,The End
  • Vie et mort de Socrate, 16 juin 1957, France Culture
  • Chanson de Patrick Bouchitey, Jésus reviens, dans le film La vie est un long fleuve tranquille d'Étienne Chatiliez
  • Géraldine Mosna-Savoye lit un extrait de Rousseau, Émile et de l'Éducation, La Profession de foi du vicaire savoyard, livre 4 (avec une musique de Georg Fils Reutter : Airs et sinfonie, Pizzicato - pour violon et basse continue)
  • Archive de Michel Foucault, Cours au Collège de France, 1er février 1984, Le courage de la vérité  
  • Chanson de fin : Elder Roma Wilson, Death Ain’t Nothing But A Thief And A Robber
Chroniques
10H52
3 min
Le Pourquoi du comment : Philo
On ne choisit pas ses parents
Intervenants
  • chargé de recherches en philosophie ancienne à l’Université Libre de Bruxelles
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......