LE DIRECT
Portrait de Gottfried Wilhelm Leibniz
Épisode 1 :

Vivons-nous dans le meilleur des mondes ?

57 min
À retrouver dans l'émission

Le meilleur des mondes possibles est-il celui où tout se passe pour le mieux, où aucun mal n'advient jamais?

Portrait de Gottfried Wilhelm Leibniz
Portrait de Gottfried Wilhelm Leibniz Crédits : Johann Friedrich Wentzel

Travailleur infatigable, esprit encyclopédique, G. W. Leibniz aura exercé son incomparable intelligence dans tous les domaines. Paradoxalement, il aura laissé peu de livres, alors qu'il écrivit beaucoup. Directement ou non, il croisa le fer avec tous les grands esprits de son temps (Descartes, Malebranche, Arnauld, Spinoza, Huygens...). Ses recherches dans le domaine de la logique font de lui le véritable réformateur, depuis Aristote, d'une discipline qui était en partie tombée en désuétude. Il suffit d'évoquer quelques-unes de ses inventions ou de ses concepts clés pour mesurer son importance : calcul infinitésimal, formalisation de la logique, optimisme, monadologie, principe de raison suffisante, théodicée... Métaphysicien hors pair, esprit baroque, fin diplomate, polyglotte (il écrit aussi bien en français qu'en latin ou en allemand), Leibniz a marqué son siècle et fécondé jusqu'à nos jours les esprits les plus singuliers (Heidegger, Russell, Deleuze...).  Encyclo Universalis : Martine DE GAUDEMAR : professeur des Universités, professeur de philosophie à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense 

Nous interrogeons le sens de meilleur, la manière dont il est possible de concilier le mal qui est dans ce monde et la sainteté de Dieu qui l'a créé. Si l'on pouvait, par exemple, imaginer un monde dans lequel notre invité Paul Rateau serait arrivé à l'heure, s'agirait-il pour autant du meilleur des mondes?

Le texte du jour

La suprême sagesse, jointe à une bonté qui n’est pas moins infinie qu’elle, n’a pu manquer de choisir le meilleur. Car comme un moindre mal est une espèce de bien, de même un moindre bien est une espèce de mal, s’il fait obstacle à un bien plus grand ; et il y aurait quelque chose à corriger dans les actions de Dieu, s’il y avait moyen de mieux faire. Et comme dans les mathématiques, quand il n’y a point de ma        ximum ni de minimum, rien enfin de distingué, tout se fait également ; ou quand cela ne se peut, il ne se fait rien du tout ; on peut dire de même en matière de parfaite sagesse, qui n’est pas moins réglée que les mathématiques, que s’il n’y avait pas le meilleur (optimum) parmi tous les mondes possibles, Dieu n’en aurait produit aucun. J’appelle monde toute la suite et toute la collection de toutes les choses existantes, afin qu’on ne dise point que plusieurs mondes pouvaient exister en différents temps et différents lieux. Car il faudrait les compter tous ensemble pour un monde, ou si vous voulez pour un univers. Et quand on remplirait tous les temps et tous les lieux, il demeure toujours vrai qu’on les aurait pu remplir d’une infinité de manières, et qu’il y a une infinité de mondes possibles dont il faut que Dieu ait choisi le meilleur, puisqu’il ne fait rien sans agir suivant la suprême raison.

[…] Il est vrai qu’on peut s’imaginer des mondes possibles sans péché et sans malheur, et on en pourrait faire comme des romans, des utopies […]; mais ces mêmes mondes seraient d’ailleurs fort inférieurs en bien au nôtre. Je ne saurais vous le faire voir en détail ; car puis-je connaître et puis-je vous représenter des infinis et les comparer ensemble ? Mais vous le devez juger avec moi ab effectu, puisque Dieu a choisi ce monde tel qu’il est. Nous savons d’ailleurs que souvent un mal cause un bien, auquel on ne serait point arrivé sans ce mal. 

Leibniz, Essais de Théodicée, Garnier Flammarion, 1969. Chap 8-10

Lectures

Leibniz, Essais de Théodicée, Garnier Flammarion, 1969. Chap 212-214

"La pyramide des mondes possible" article de Frédéric Ferro paru dans le n°416 du Magazine littéraire (Janvier 2003)

Lectures cette semaine: Georges Claisse

Extraits

Mr Nobody, Film de Jaco van Dormael (2010

Un monde meilleur, film de Mimi Leder (2001)

Les ailes du désir, film de Wim Wenders (1987)

Références musicales

The White Stripes, I just don’t know what to do with myself

Randy Newman, The world isn’t fair

Intervenants
  • Maître de Conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......