LE DIRECT
Le Voyageur contemplant une mer de nuages (Der Wanderer über dem Nebelmeer)  par Caspar David Friedrich  (1818) / Wikipédia
Épisode 1 :

Les romantiques contre les Lumières

51 min
À retrouver dans l'émission

Selon notre invité Robert Legros, le romantisme fut une véritable révolution philosophique résidant dans le refus de l’universalisme, de l’humanisme abstrait et de l’autonomie individuelle, mais aussi dans une considération absolument nouvelle du sensible et du corps.

Le Voyageur contemplant une mer de nuages (Der Wanderer über dem Nebelmeer)  par Caspar David Friedrich  (1818) / Wikipédia
Le Voyageur contemplant une mer de nuages (Der Wanderer über dem Nebelmeer) par Caspar David Friedrich (1818) / Wikipédia

En quoi les romantiques s’opposaient-ils aux Lumières ? D’ailleurs, qu’est-ce qu’être romantique ? Ce n’est pas simplement exalter le sentiment et la nature, s'élever contre les froideurs de la raison. Selon Robert Legros, le romantisme fut une véritable révolution philosophique résidant dans le refus de l’universalisme, de l’humanisme abstrait et de l’autonomie individuelle, mais aussi dans une considération absolument nouvelle du sensible et du corps.

Cet antagonisme plus actuel qu’il n’y paraît brouille les frontières ordinaires: les romantiques, pourtant conservateurs, sont radicalement anticolonialistes, et comme nous l’explique Robert Legros, auraient certainement approuvé le port du voile dans l’espace public, par respect des différences culturelles.

Le texte du jour

« Lorsque le monde était rempli d’hommes très grands et très petits, très riches et très pauvres, très savants et très ignorants, je détournais mes regards des seconds pour ne les attacher que sur les premiers, et ceux-ci réjouissaient ma vue ; mais je comprends que ce plaisir naissait de ma faiblesse : c’est parce que je ne puis voir en même temps tout ce qui m’environne qu’il m’est permis de choisir ainsi et de mettre à part, parmi tant d’objets, ceux qu’il me plaît de contempler. Il n’en n’est pas de même de l’Être tout-puissant et éternel, dont l’œil enveloppe nécessairement l’ensemble des choses, et qui voit distinctement, bien qu’à la fois, tout le genre humain et chaque homme. Il est naturel de croire que ce qui satisfait le plus les regards de ce créateur et de ce conservateur des hommes, ce n’est point la prospérité singulière de quelques-uns, mais le plus grand bien-être de tous : ce qui me semble une décadence est donc à ses yeux un progrès ; ce qui me blesse lui agrée. L’égalité est moins élevée peut-être ; mais elle est plus juste, et sa justice fait sa grandeur et sa beauté ». […]

Il y a de certains vices et de certaines vertus qui étaient attachés à la constitution des nations aristocratiques, et qui sont tellement contraires au génie des peuples nouveaux qu’on ne saurait les introduire dans leur sein. Il y a de bons penchants et de mauvais instincts qui étaient étrangers aux premiers et qui sont naturels aux seconds ; des idées qui se présentent d’elles-mêmes à l’imagination des uns et que l’esprit des autres rejette. Ce sont comme deux humanités distinctes, dont chacune a ses avantages et ses inconvénients particuliers, ses biens et ses maux qui lui sont propres. »

- Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, Tome II, Quatrième Partie, chapitre VIII

Lecture

- François-René de Chateaubriand, Essai sur les révolutions, chapitre XXV, "Les encyclopédistes", 1797.

Références musicales

- Der Freischütz : Und ob die Wolke sie verhülle (Acte III) Air d'Agathe Composition Karl Maria Von Weber, interprétation : Gundla Janowitz

- Bach Contrapunctus 9 A 4 all duodecima version pour quatuor à cordes, interprétation Keller Andras

- Bach Suite numéro 2 en ré mineur

- Concerto Pergolese allegro Concerto n°2 en Ré Maj : Allegro" interprétation Jean-Pierre Rampal

- Beatles, Mother’s nature son

Robert Legros
Robert Legros Crédits : LG - Radio France

Emission en partenariat avec le Hors-série de Philosophie magazine consacré aux anti-lumières

.
.

Chroniques

10H50
2 min

Deux minutes papillon

Flora, les fleurs dans l'Antiquité

Bibliographie

L'idée d'humanité

L'idée d'humanitéle Livre de poche, 2006

Intervenants
  • philosophe. Professeur de philosophie à l'Université de Caen et à l'Université libre de Bruxelles
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......