LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Du mode d’existence des déchets
Épisode 2 :

Splendeurs et misères d’un sac plastique

58 min

Pour Michel Serres, être humain signifie laisser des traces, dont sature aujourd'hui notre monde, jonché de sacs plastique qui font le lien entre la promesse d'un progrès, la modernité, et la surpollution. La rêverie, comme la préconise Bachelard, serait-elle une façon nouvelle de saisir ce déchet ?

Un petit sac errant, empreinte humaine, objet relationnel...
Un petit sac errant, empreinte humaine, objet relationnel... Crédits : Ross Woodhall - Getty

L'invité du jour :

Jean-Philippe Pierron, philosophe, enseignant à l’Université de Bourgogne

Textes lus par Hélène Lausseur :

  • Michel Serres, Hominescence, “Le monde”, “Deuxième boucle d’hominescence”, éditions Le Pommier, 2001, page 179 (avec une musique de Julien Retaillaud, Oh my)
  • Roland Barthes, Mythologies, “Le plastique”, éditions Seuil, 1957 (avec une musique de The Rainbow Machine, A la cabane)

Le plastique ou la métamorphose même

"Plus qu'une substance, le plastique est l'idée même de sa transformation infinie, il est, comme son nom vulgaire l'indique, l'ubiquité rendue visible ; et c'est d'ailleurs en cela qu'il est une matière miraculeuse : le miracle est toujours une conversion brusque de la nature. Le plastique reste tout imprégné de cet étonnement : il est moins objet que trace d'un mouvement. Et comme ce mouvement est ici à peu près infini, transformant les cristaux originels en une multitude d'objets de plus en plus surprenants, le plastique est en somme un spectacle à déchiffrer : celui-là même de ses aboutissements."
Roland Barthes, Mythologies, “Le plastique”

Sons diffusés :

  • Mix de début d'émission par Nicolas Berger avec une archive de Gaston Bachelard du 20 décembre 1952, Université radiophonique internationale ; extrait de The White Lotus, saison 1 épisode 1, série HBO de Mike White, 2021 ; extrait de American Beauty, film de Sam Mendes, 2000
  • Chanson de Philippe Katerine, Sac en plastique
  • Annie Ernaux, Les années, éditions Gallimard, 2008, texte lu par Marina Moncade (avec une musique de Georges Guetary, La route fleurie)
  • Récolte de sacs plastique sur les plages thaïlandaises, archive du 10 octobre 2019, dans Grand reportage, RFI
  • Extrait du Chant du styrène, court métrage réalisé par Alain Resnais, 1958 (mise en images du poème éponyme de Raymond Queneau), narrateur : Pierre Dux
  • Archive de l'anthropologue Alain Testart, 11 juillet 1979, dans Nuits magnétiques, France Culture
  • Chanson de fin : Nathan Zanagar, Sacs en plastique
Chroniques
10H52
3 min
Le Pourquoi du comment : Philo
Qu’est-ce que l’épistémologie ?
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......