LE DIRECT
Pour Michel Foucault "le cynique, c’est l’homme aux sandales ou aux pieds nus"... Voici Diogène le cynique
Épisode 4 :

"Tu perds ton sang froid ?" Comment devenir anti-social avec Diogène

58 min
À retrouver dans l'émission

Exilé de sa ville natale, Diogène, en peine, observe une souris qui court en tout sens… De cette observation, il renaît en philosophe-mendiant, en cynique. Quelle leçon éthique lui a enseigné la souris ? Le cynisme est-il un mouvement de retrait ou une offensive critique envers la société ?

Pour Michel Foucault "le cynique, c’est l’homme aux sandales ou aux pieds nus"... Voici Diogène le cynique
Pour Michel Foucault "le cynique, c’est l’homme aux sandales ou aux pieds nus"... Voici Diogène le cynique Crédits : copyright Anaïs Ysebaert

Dessin de Anaïs Ysebaert : Insta @anais.ysebaert

Le cynique, c’est l’homme au bâton, c’est l’homme à la besace, c’est homme au manteau, c’est l’homme aux sandales ou aux pieds nus, c’est l’homme à la barbe hirsute, c’est l’homme sale. C’est l’homme aussi qui erre, c’est l’homme à qui manque toute insertion, il n’a ni maison ni famille ni foyer ni patrie […] c’est l’homme de la mendicité aussi.          
Michel Foucault dans "Le courage de la vérité"

Diogène le cynique s'appelle aussi Diogène de Sinope, du nom de la ville natale, sur la mer Noire, où il naît en 405 avant J.-C., quelques années avant la mort de Socrate.
Aucun de ses écrits ne nous est parvenu, et tout ce que nous savons à son sujet nous a été transmis, notamment par un autre Diogène, Diogène Laerce, auteur des Vies et doctrines des philosophes illustres.
Et pourtant, le cynisme est une philosophie qui s'apprend, qui s'enseigne, et dont les effets directs sur la société sont impressionnants...
Voici donc l'histoire de Diogène le cynique, que l'on compare souvent à un chien, alors que tout commence avec... un souris, à laquelle Diogène veut à tout prix ressembler...

L'invitée du jour :

Suzanne Husson, maître de conférences à Sorbonne Université en philosophie ancienne

Textes lus par Daniel Mesguich :

  • Deux extraits de Vies et doctrines des philosophes illustres, de Diogène Laërce, Livre VI : “Diogène”, éditions La Pochothèque 

Sons diffusés :

  • Chanson d'Anne Sylvestre, Une souris qui trotte
  • Musique deJohn Zorn, The aeons
  • Extrait du film Problemos, d'Eric Judor, 2017
  • Archive de Michel Foucault, Cours du Collège de France, 1er Février 1984
  • Extrait du film Les Babas-cool, François Leterrier, 1981
  • Extrait du film Menteur, menteur, film de Tom Shadyac, 1997
  • Chanson de fin : TRUST, Antisocial

Chroniques

10H52
3 min

La Chronique d'Aurélien Bellanger

D’où vient que la publicité nous fascine ?
Intervenants
  • maître de conférences à Sorbonne Université en philosophie ancienne
À venir dans ... secondes ...par......