LE DIRECT
Frantz Fanon dans les années 50
Épisode 1 :

Accueillir le cri de l'homme mutilé

58 min
À retrouver dans l'émission

Qui était Frantz Fanon, guérisseur, militant, essayiste ? Pourquoi son œuvre est-elle indissociable de son engagement psychiatrique, politique et théorique ? Comment a-t-il conjugué ces trois dimensions ? Comment a-t-il justifié la nécessité de la décolonisation ?

Frantz Fanon dans les années 50
Frantz Fanon dans les années 50 Crédits : STF - AFP

Frantz Fanon naît le 20 juillet 1925 à Fort de France et meurt en 1961 à New York.
En 36 brèves années d’existence, Fanon a vécu sur trois continents (Amérique, Europe, Afrique) et inscrit sa postérité dans trois domaines : psychiatrie, écriture et action politique - dont aucun ne peut se comprendre sans les deux autres...
Portrait d'un penseur de l'anti-différence.

L'invité du jour :

Achille Mbembe, professeur d’histoire et de sciences politiques à l’université de Witwatersrand à Johannesburg, et chercheur au Wits Institute for Social and Economic Research (WISER), lauréat du prix Ernst-Bloch en 2018

Le racisme, un virus en mutation permanente

Il y a une dimension virale du racisme qui se répand, mais davantage encore, qui passe par des mutations permanentes. L’autre caractéristique du racisme c’est qu’il a une dimension -Fanon utilisait ce terme- "atmosphérique". Ici en Afrique du Sud, pendant longtemps le droit exigeait que l’on fut raciste. En 1994 l'apartheid, le système du racisme, a été aboli constitutionnellement, mais ce qu’on observe c’est que le racisme est capable de survivre à son abolition juridique.            
Achille Mbembe

La maladie ou l'absence de relations

La médecine chez Fanon a pour fonction de soulager la souffrance, mais aussi la fonction d’accompagnement de restitution de l’individu malade dans une communauté. Pour lui, le malade est celui qui a été coupé de  la communauté, et ayant perdu cette assise, il a par là même été privé de langage ou de “parole” selon ses mots. Le malade est en quête d’une parole perdue, au fond la communauté, comme lieu qui autorise la parole et lui donne une signification. C'est une conception de la maladie assez peu médicale en réalité. Et très sociale. La maladie c’est l’absence de relations.            
Achille Mbembe

Pourquoi ne s'aime-t-on pas ?

Toute la philosophie de Fanon part de l’amour, et d’un constat : comment se fait-il qu’on ne s’aime pas ? Qu’est-ce que pourrait être l’amour libre ? Quelles sont ses conditions, non pollué par le racisme ? Comment faire place au vivant, à l’autre ?        
Achille Mbembe

Fanon, philosophe de l'anti-différence

Fanon est un des grands philosophes de l'anti-différence. Il ne croit pas en la différence. Césaire, dans son dialogue avec Françoise Vergès, déclare "Nègre je suis, nègre je resterai" : c'est quelque chose que Fanon ne dirait pas du tout. Il dirait "Je suis un homme comme tous les autres", dans une pensée d'une universalité radicale. Chez lui, le Noir n’existe pas, le Blanc n’existe pas non plus.        
Achille Mbembe

Sons diffusés :

  • Archives de l'intervention de Frantz Fanon au premier Congrès des écrivains et artistes noirs à Paris, septembre 1956
  • Chanson de Sinnamophobe Leglobe, Frantz Fanon
  • Archive d'Aimé Césaire, dans Le bon plaisir, France Culture, 26 juin 1993
  • Archive de Jacques Charby, dans Profils perdus
  • Chanson de fin : La Rumeur, Nature Morte
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques

10H52
3 min

La Chronique d'Aurélien Bellanger

Hergé à la découverte de son oeuvre
Intervenants
  • Philosophe, politologue et historien, professeur à l’université du Witwatersrand de Johannesburg
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......