LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Charles Darwin
Épisode 2 :

Qu’est-ce que la sélection naturelle ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Et si derrière la beauté et l'harmonie de la nature se cachait en fait le chaos ? Les plus forts survivent et les autres disparaissent dans une lutte acharnée pour l'existence. Mais est-ce véritablement la thèse de Darwin ? Comment fonctionne cette sélection ? Est-elle applicable à l'être humain ?

Sélection naturelle
Sélection naturelle Crédits : Getty

Dans L'Origine des espèces, publiée en 1859, Charles Darwin décrit comment la nature obéit à des lois qui ne sont pas entièrement réductibles aux lois mathématiques.
Quelles sont ces lois que l'on associe trop souvent, et sans doute à tort à "la loi du plus fort" ? Ce que Darwin nomme "la lutte pour l'existence" implique-t-elle nécessairement la destruction d'autrui ?

L'invité du jour

Thierry Hoquet, philosophe, professeur à l’Université Paris Nanterre

L'apparente harmonie de la nature

Darwin part de l'idée qu'il y a de l'harmonie dans la nature, des coadaptations : par exemple entre le gui et le pic. Le gui fait des beaux fruits qui nourrissent le pic et le pic contribue à la dissémination du gui sur les arbres, tout le monde s'entend bien. Mais cette apparence d'harmonie est produite par une cause aveugle qui est la sélection naturelle.              
Thierry Hoquet

Petites causes et grands effets

Une espèce ne correspond pas à un type qui serait donné une fois pour toutes. Dans la nature il y a une variabilité qui peut être très grande, voire monstrueuse ou au contraire infinitésimale. Les grands changements sont souvent produits par de toutes petites causes et par leur accumulation. L'exemple type est celui d'une goutte d'eau qui tombe sur une pierre. Il n'y a aucun effet de la goutte sur la pierre, mais au bout de plusieurs siècles, la pierre sera creusée.              
Thierry Hoquet

Variation et essence

Darwin refuse de donner une définition de l'espèce, pour lui, les variétés sont les espèces commençantes. Ce n'est que par un processus de différenciation progressive que les espèces émergent. Il n'y a pas d'espèce pré donnée, mais des formes qui divergent et qui finissent pas ne plus se ressembler, c'est le résultat d'une histoire et non d'une essence.              
Thierry Hoquet

Le mignon

Si des individus n'ont pas trouvé leur bébé mignon ou émouvant, ils ne se sont pas reproduits. Leur descendance s'est éteinte comme ils n'ont pas pris soin de leur bébé. Ce que nous trouvons mignon correspond donc à une sélection évolutive pour le mignon.              
Thierry Hoquet

Texte lu par Vincent Schmitt :

  • Extrait de L’origine des espèces, de Charles Darwin, chapitre 3 : “Lutte pour l’existence”, première édition de 1859, traduction de Thierry Hoquet, éditions Seuil

Sons diffusés :

  • Extrait du dessin animé Shrek, réalisé par Andrew Adamson et Vicky Jenson, 2001
  • Archive "Les animaux de la ferme" raconté par Claude Rich, documentaire de Laurent Charbonnier
Chroniques
10H52
4 min
La Chronique d'Aurélien Bellanger
Est-ce que les concepts de gauche et de droite ont encore une quelconque valeur politique ?
Intervenants
  • Philosophe, professeur à l’Université Paris Nanterre
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......