LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emil Cioran
Épisode 2 :

"La vie se crée dans le délire et se défait dans l'ennui"

58 min
À retrouver dans l'émission

À 5 ans, Cioran connaît sa première crise d’ennui, fêlure, trauma et révélation : le tic tac de l’horloge, funèbre son du temps qui passe et qu'on ne peut retenir… Il fait de cette crise un état consubstantiel de son être, l’ennui tissera le récit de sa vie, comme un exil métaphysique ?

Quel rapport Cioran tisse-t-il avec le temps ?
Quel rapport Cioran tisse-t-il avec le temps ? Crédits : copyright Anaïs Ysebaert

Dessin de Anaïs Ysebaert : Insta @anais.ysebaert

"Comme certains se souviennent d'une façon précise de la date de leur première crise d'asthme, moi je pourrais indiquer le moment de mon premier accès d'ennui, à cinq ans. Mais à quoi bon ? Je me suis toujours énormément ennuyé. Il me souvient de certains après-midi où, à Sibiu, quand j'étais seul à la maison, je me jetais par terre, sous le coup d'un vide intolérable."                      
Emil Cioran

L'invité du jour :

Nicolas Cavaillès, éditeur des oeuvres d’Emil Cioran à la Pléiade, et a traduit du roumain certains de ses ouvrages

L’ennui, une vie sans relief ?

Cioran a eu une révélation avec l’ennui, qui nous montre le fond des choses, et il n’a pas voulu fuir, notamment dans sa vie française qu’il a passée dans une grande oisiveté, il est venu en France pour faire une thèse qu’il n’a jamais faite… Il raconte les journées passées à se promener dans les cimetières à observer les insectes. C’est cet ennui que Cioran n’a pas fui qui est l’un des moteurs de son existence. Pour lui, les humains font tout pour fuir l’ennui, et cette réalité du temps qui passe ou ne passe, et l’amour est une façon parmi d’autres de passer le temps…  
Nicolas Cavaillès

Textes lus par Denis Podalydès :

  • Extrait de Précis de décomposition, d'Emil Cioran, éditions Gallimard (avec une musique de Lightwave, Chocolat bleu pale, album Bleue comme une orange)
  • Extrait de Précis de décomposition,« Désarticulation du temps », d'Emil Cioran, éditions Gallimard

Sons diffusés :

  • Archive d'Emil Cioran sur l'ennui, INA, 01 janvier 1989
  • Extrait de la pièce de théâtre Fin de partie (1957), de Samuel Beckett, enregistrée à l’Odéon en janvier 2013 d’après la mise en scène d’Alain Françon. Avec Serge Merlin (Hamm), Gilles Privat (Clov), Isabelle Sadoyan (Nell), et Michel Robin (Nagg)
  • Reportage “Annie Nefroot confinée dans un immeuble de Mons-en-Baroeul”, France 3 Hauts-de-France, 04 avril 2020
  • Adèle van Reeth lit un extrait de Précis de décomposition, “Les dimanches de la vie”, d'Emil Cioran (avec une musique de Jean-Sébastien Bach : Le clavier bien tempéré, BWV  846 à 869, interprété par Alexandre Tharaud)
  • Archive d'Emil Cioran sur l'importance des nuits blanches, INA, 01 janvier 1989
  • Chanson de fin : Barbara, Les insomnies
Chroniques
10H52
3 min
La Chronique d'Aurélien Bellanger
L’universalisme est-il en crise ?
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......