LE DIRECT
Héraclite et le langage
Épisode 3 :

L’impossible rencontre avec le réel

58 min
À retrouver dans l'émission

Dans ses fragments, Héraclite soutient l'idée que nous sommes séparés du langage, mais alors, pourquoi a-t-il écrit ? Et si tout langage est voué à l'échec, cela veut-il dire que nous n’avons aucun accès direct au réel ?

Héraclite et le langage
Héraclite et le langage Crédits : Getty

L'invité du jour 

Heinz Wismann, philologue et philosophe

Et si le langage nous séparait du réel ? Et si le langage n'était pas la tentative de rejoindre le monde par les mots, un mot désignant une chose, mais au contraire le lieu de notre séparation tragique avec ce que nous passons notre vie à vouloir nommer ?

Prenons un exemple concret : voici un morceau de camembert. Son goût est si singulier que je ne peux pas ne pas chercher les mots pour décrire ce goût. Et pourtant, comme le fait remarquer le philosophe Clément Rosset, le goût du camembert est tellement unique, tellement singulier, que cette singularité restera à jamais innommable, et c'est là, notre tragédie.

Le feu est un élément de la séparation

Le feu n'existe que grâce au combustible dont il se sépare, s'il est uniquement auprès de lui-même, il s'éteint. C'est un élément de la séparation.
Heinz Wismann

Une accolade qui tient le réel

Ce qu'il y a d'ultime dans la pensée d'Héraclite, c'est le logos en tant que rapport d'opposition inépuisable. C'est comme une accolade qui tient le réel.
Heinz Wismann

Comprendre 

Héraclite dit que les êtres humains resteront incapables de comprendre, de mettre ensemble ce qui est séparé par le logos.
Heinz Wismann

Nommer le réel

On ne pourra jamais nommer le réel, parce que le langage dit toujours le contraire de ce qu'il dit. Heinz Wismann

La chose et le dire

Dès qu'on parle, on met en scène la séparation entre ce qu'on vise comme chose dite, et l'effectuation du dire. Cette séparation nous sert d'indicateur quand on réfléchit à la pertinence de ce qu'on a dit. On découvre chaque fois, que ce qu'on a dit, n'épuise pas le sens de ce qui est désigné. Le langage n'est pas capable de s'abimer dans le signifié.
Heinz Wismann

Texte lu par Denis Podalydès :

  • Diogène Laërce, Vies et doctrines des philosophes illustres, chapitre IX, “Héraclite”, Le Livre de Poche, traduction sous la direction de Marie-Odile Goulet-Cazé, IIIe siècle

Sons diffusés :

  • Archive de Clément Rosset, dans "Nuits magnétiques", France Culture, 22 janvier 1980
  • Musique de François Morel, Les Fromages
  • Extrait du film Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier, 2013
  • Extrait de la série En thérapie, épisode 5, série créée par Eric Toledano et Olivier Nakache, diffusée en 2021 sur Arte
  • Archive de Marcel Conche, émission “Pour ainsi dire”, France Culture, 22 octobre 1986
  • Musique de fin, Santa Esmeralda, Don’t let me be misunderstood

Chroniques

10H52
4 min

La Chronique d'Aurélien Bellanger

Qu’est-ce que la postmodernité ?
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......