LE DIRECT
Les histoires d'amour finissent mal en général
Épisode 3 :

Shakespeare mon amour !

58 min
À retrouver dans l'émission

La première rencontre entre Roméo et Juliette se matérialise par un échange de mots qui devient un sonnet. Pour François-Victor Hugo qui ressuscita le théâtre shakespearien au 19ème, le sonnet est le langage même des amoureux. Comment Shakespeare construit-il l’amour dans et par la langue ?

Shakespeare
Shakespeare Crédits : CSA Images - Getty

L'invitée du jour :

Anne-Marie Miller-Blaise, professeure en littérature et histoire culturelle britanniques des 16e-17e siècles à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, vice-présidente de la Société Française Shakespeare

Le sonnet, langage de l'amour

Shakespeare a écrit à une période où l’on considère le théâtre comme de la poésie… Mais il a un rapport différent peut-être à la poésie et ses enjeux, à la fois sur la scène et dans l’écriture de ses sonnets. La rencontre entre Roméo et Juliette se matérialise dans le texte de la pièce, à l’acte I scène 5, par un échange de mots qui devient un sonnet… Comme le dira plus tard François-Victor Hugo, tous les amoureux font des sonnets, c’est le langage même des amoureux.    
Anne-Marie Miller-Blaise

Le sonnet, écriture de l'intime ?

Penser que le sonnet est une écriture de l’intime est une idée qui surgit au 18ème siècle lorsqu’on commence à identifier le Shakespeare des sonnets comme un Shakespeare qui parlerait en son nom propre, et qu’on commence à voir les sonnets comme une trace autobiographique de l’auteur. Dès Pétrarque, le sonnet est une forme qui semble donner voix et corps à une douleur amoureuse ressentie au plus profond de soi même, mais il faut se garder de cette tentation : il faut penser le sonnet comme partiellement biograhique, peut-être, mais aussi comme une auto-fiction...    
Anne-Marie Miller-Blaise

Textes lus par Denis Podalydès :

  • William Shakespeare, Sonnets, Sonnet 18, Sonnet 20 et Sonnet 64, 1609, traduction de Jean-Michel Déprats, à paraître fin 2020, édition de la Pléiade, vol. VIII (dernier volume) des Œuvres complètes

Sons diffusés :

  • Extraits de Shakespeare in love, film de John Madden, 1998
  • Extrait de Roméo et Juliette, film de Franco Zeffirelli, 1968
  • Chanson de Rufus Wainwright, Take all my loves (Sonnet 40)

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

Anti-manuel de philosophie (22/23) : Faut-il faire la paix (avec soi-même et avec les autres) ?
Intervenants
  • professeure en littérature et histoire culturelle britanniques des 16e-17e siècles à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, vice-présidente de la Société Française Shakespeare
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......