LE DIRECT
"Le Bœuf écorché" de Rembrandt, 1655, 94 cm x 69 cm, conservé au musée du Louvre à Paris
Épisode 6 :

Jan Blanc : "L'historien de l'art doit reconstituer la pensée de l'artiste"

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment définir le métier de l'historien de l’art ? Et quelle est sa pratique ? Tout artiste a-t-il une théorie ? Comment reconstituer la pensée d'un artiste, au travers de son savoir-faire ? Comment regarder une oeuvre d'art ?

"Le Bœuf écorché" de Rembrandt, 1655, 94 cm x 69 cm, conservé au musée du Louvre à Paris
"Le Bœuf écorché" de Rembrandt, 1655, 94 cm x 69 cm, conservé au musée du Louvre à Paris Crédits : Fine Art Images/Heritage Images - Getty

L'invité du jour :

Jan Blanc, professeur d’histoire de l’art spécialiste de la période moderne à l’Université de Genève

Le travail de l'historien de l'art

Le travail de l’historien de l’art consiste en étudiant les œuvres à en déduire les règles sur lesquelles se fonde un artiste lorsqu’il produit une œuvre en un temps donné, et de reconstituer sa théorie artistique. Ce qui veut donc dire que tout artiste a une théorie. L’intérêt de l’histoire de l’art est, à partir de l’observation comparée des objets, de reconstituer la pensée de l’artiste. Il n’y a pas d’opposition forte entre pensée et fabrication, on est face à un savoir-faire où il y a une dimension technique et en même temps un savoir.    
Jan Blanc

Goûter une oeuvre, puis rentrer dans sa fabrique

On peut goûter les œuvres pour elles-mêmes mais on peut vouloir rentrer dans la fabrique de l’œuvre, essayer de comprendre pourquoi tel choix a été fait, avoir un peu l’impression à la fin du travail d’avoir accompagné l’artiste dans son atelier, d’avoir regardé ses gestes, d’avoir compris certaines des logiques qui sont en vigueur dans telle ou telle œuvre. Lorsqu’on revient à l’œuvre, elle est auréolée de cette expérience que l’on a faite, intellectuelle mais aussi imaginaire, une expérience d’une œuvre qui n’est plus simplement un tableau accroché à un mur mais le résultat d’un travail que l’on a reconstitué.    
Jan Blanc

L'amour de l'art

Un tableau produit l’amour de l’art, et cette conversation avec l’œuvre se déploie dans le temps : il y a ce premier moment du premier regard, du flirt, mais il y a un approfondissement possible de cet intérêt qu’on peut avoir, et qui peut, si on prend le temps de le faire, permettre de passer à un stade supérieur. C’est pour ça que j’aime revenir dans des musées dans lesquels je ne suis pas allé depuis longtemps… Les œuvres se livrent différemment.    
Jan Blanc

"Vue de Delft (Gezicht op Delft)" de Johannes Vermeer, huile sur toile, entre 1659 et 1660, exposé au Mauritshuis, à La Haye
"Vue de Delft (Gezicht op Delft)" de Johannes Vermeer, huile sur toile, entre 1659 et 1660, exposé au Mauritshuis, à La Haye Crédits : Wikicommons

LES TROIS LIVRES DE CHEVET DE JAN BLANC :

  • La Formation de l'esprit scientifique, de Gaston Bachelard
  • Le détail, de Daniel Arasse
  • La couleur éloquente: rhétorique et peinture à l'âge classique, de Jacqueline Lichtenstein

Sons diffusés :

  • Extrait du film Intouchables, de Olivier Nakache, Éric Toledano, 2011
  • Archive de Francis Bacon sur la peinture comme un accident, archive du 19 avril 1977, dans Peintres de notre temps, France 2
  • Archive d'Hélène Cixous, 18 août 2014, dans Remède à la mélancolie, France Inter
  • Chanson de Sarah Vaughan, Dream (Live au Mister Kelly's à Chicago), 1957
Intervenants
  • professeur d’histoire de l’art de la période moderne à l’Université de Genève
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......