LE DIRECT
Brice Matthieussent
Épisode 5 :

Brice Matthieussent : "Tout texte est intraduisible, mais il faut quand même tout traduire !"

58 min
À retrouver dans l'émission

La traduction est une situation étrange : un voyage entre deux langues, de quel côté faut-il aller ? Certains sont sourciers, restent près de la langue source, d’autres sont ciblistes : oubliant le texte de départ et faisant couler les mots dans la langue française… Où se situe Brice Matthieussent ?

Brice Matthieussent
Brice Matthieussent Crédits : éditions Arléa

L'invité du jour : 

Brice Matthieussent, écrivain et traducteur, auteur de plus de 200 traductions de romans et d’essais de langue anglaise, notamment Jack Kerouac, Henry D. Thoreau, Jim Harrison, John Fante, Charles Bukowski, Henry Miller, Thomas McGuane, Richard Ford, Bret Easton Ellis, Judith Butler et Susan Sontag...

Le projet de la traduction

Je suis convaincu qu’il faut tout traduire, tout, mais que rien ne peut être traduit… pour des raisons simples : les mots n’ont pas les même sens dans deux langues différentes. Mais tous les textes devraient être traduits, y compris ceux dont on dit toujours qu’ils sont intraduisibles comme "Finnegans Wake" de James Joyce ou des poésies hermétiques !
Brice Matthieussent

La traduction comme un voyage à l’aéroport

Avant de traduire, je ne commence pas forcément par lire le livre. C’est au fur et à mesure, parce qu’il y a le désir d’être surpris, et de ne pas savoir ce qu’il va se passer d’un paragraphe à l’autre… Souvent, je lis le livre entièrement, et comme quand on passe la douane avant de s’envoler pour l’étranger, il y a des temps d’attente, on est dans un rapport en attente avec l’éditeur, il y a des paramètres à définir, et le temps qu’il y ait toutes ces formalités d’usage, ça m’arrive d’oublier la fin du livre, ou je me force à l’oublier, gardant à l’esprit simplement une atmosphère, essayant de ne plus avoir présent en tête l’intégralité du livre, de manière à ce que lorsque je traduis, je redécouvre tout avec une sorte d’étonnement...
Brice Matthieussent

Sons diffusés :

  • Chanson de Chanson Plus Bifluoré, La complainte du progrès
  • Extrait du film Le Magnifique, de Philippe de Broca, 1973, avec Jean-Paul Belmondo
  • Archive de Jorge Luis Borges à propos de son traducteur Nestor Ibarra, France Culture, 01 mars 1965
  • Archive de Maurice-Edgar Coindreau à propos de William Faulkner, France Culture, 30 mars 1971
  • Archive de Jim Harrison, dans l'émission À voix nue, France Culture, 03 juillet 2006, traduction de Xavier Combes
  • Poème scandé par Amanda Gorman “The Hill We Climb” lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden le 20 janvier 2021
  • Archive de Susan Sontag avec Chantal Thomas, dans l'émission À voix nue, France Culture, 05 janvier 2001
  • Archive de Henry Miller, En français dans le texte, ORTF, 12 mai 1960
  • Chanson de fin : Boris Vian, La complainte du progrès

Les trois livres de chevet de Brice Matthieussent : 

  • Le livre de sable, de Jorge Luis Borges
  • Les Anneaux de Saturne, de W. G. Sebald
  • Leçons américaines, d'Italo Calvino
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......