LE DIRECT
Pierre Corneille
Épisode 2 :

Corneille, Le Cid

49 min
À retrouver dans l'émission

L'excellent Christian Biet nous fait découvrir l'infinie richesse du Cid de Corneille, une pièce qui mobilise le cœur dans toutes ses acceptions.

Pierre Corneille
Pierre Corneille

Au cœur de l'une des plus grandes tragi-comédies du XVIIe siècle, une question fatale : peut-on épouser l'assassin de son père ? Rodrigue risque en effet de perdre le cœur de Chimène, pour avoir tué le père de sa bien-aimée.

Le texte du jour

« Ah Rodrigue ! Il est vrai, quoique ton ennemie,

Je ne te puis blâmer d’avoir fui l’infamie ;

Et de quelque façon qu’éclatent mes douleurs,

Je ne t’accuse point, je pleure mes malheurs.

Je sais ce que l’honneur, après un tel outrage,

Demandait à l’ardeur d’un généreux courage,

Tu n’as fait le devoir que d’un homme de bien ;

Mais aussi, le faisant, tu m’as appris le mien.

Ta funeste valeur m’instruit par ta victoire ;

Elle a vengé ton père et soutenu ta gloire,

Même soin me regarde, et j’ai, pour m’affliger,

Ma gloire à soutenir, et mon père à venger.

Hélas ! ton intérêt ici me désespère.

Si quelque autre malheur m’avait ravi mon père,

Mon âme aurait trouvé dans le bien de te voir

L’unique allégement qu’elle eût pu recevoir,

Et contre ma douleur j’aurais senti des charmes

Quand une main si chère eût essuyé mes larmes.

Mais il me faut te perdre après l’avoir perdu ;

Et pour mieux tourmenter mon esprit éperdu,

Avec tant de rigueur mon astre me domine,

Qu’il me faut travailler moi-même à ta ruine ;

Car enfin n’attends pas de mon affection

De lâches sentiments pour ta punition :

De quoi qu’en ta faveur notre amour m’entretienne

Ma générosité doit répondre à la tienne :

Tu t’es, en m’offensant, montré digne de moi,

Je me dois par ta mort montrer digne de toi. »

Corneille, Le Cid, III, 4, 1660, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1980, p.745-746

Lectures

- Antoine Furetière, Dictionnaire universel contenant généralement tous les mots français, tant vieux que modernes, et les termes de toutes les sciences et des arts, 1690, Gallica

- Corneille, Le Cid, III, 4, 1660, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1980, p.745-746

- Corneille, Le Cid (Livre de poche) p135-136

Extraits

- Le Cid mis en scène par Jean Vilar (joué à Avignon le 1er juillet 1951).Avec Gérard Philipe (Rodrigue) et Silvia Monfort (Chimène), Jean Vilar (le Roi)

- Archive : Jean Négroni sur Gérard Philippe : « c’est un acteur qui a du cœur »

Références musicales

- Tomatito, Al mariyya

- Tomatito, Aire de tango

- Michel Camillo y Tomatito, Satie : Gnossiennes n°1

- Rodrigo et Gabriela, Satori

- Santa Esmeralda, Don't let me be misunderstood

Christian Biet
Christian Biet Crédits : MC - Radio France

Chroniques

10H50
2 min

Deux minutes papillon

" La grève" d'Ayn Rand
Intervenants
  • Professeur d'histoire et esthétique du théâtre à l'université de Paris X-Nanterre.
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......