LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Combat pour la dépouille de Patrocle, Italie, vers 1831, dans « Il Costume Antico » de Giulio Ferrario
Épisode 2 :

Avant la philo, le chaos

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment l'« Iliade » d'Homère est-elle à l'origine de la philosophie ? Par le langage qui formule une vérité et le discours vrai des philosophes, naissant deux cents ans après la parole d’Homère, qui trouve alors sa fondation dans la formule homérique précurseur « Dire la vérité ».

Combat pour la dépouille de Patrocle, Italie, vers 1831, dans « Il Costume Antico » de Giulio Ferrario
Combat pour la dépouille de Patrocle, Italie, vers 1831, dans « Il Costume Antico » de Giulio Ferrario Crédits : Fototeca Gilardi - Getty

Deuxième temps de notre série consacrée à l'Iliade d'Homère, véritable épopée sanglante où les plaies se mêlent aux larmes et qui possède avec la philosophie un fond commun, celui de la mythologie.

Dans l'Iliade, Zeus maintient l'écart entre le ciel et la terre, entre le feu et l'eau.
La mythologie s'arrête au principe d'oppositions de forces antagonistes quand la philosophie choisit l'unité deux cents ans plus tard. En plaçant la vérité au cœur du récit, L'Iliade serait-elle la rampe de lancement à la philosophie à venir ?

L'invité du jour :

Heinz Wismann, philologue et philosophe, auteur de Penser entre les langues aux éditions Flammarion.

Le lien entre la philosophie et l'Iliade

L'« Iliade » est une totalité, une œuvre. Et ce qui fait sa force c’est qu’elle intègre les éléments les plus hétérogènes pour en faire quelque chose qui dépasse le détail. Dans les détails se reflète le tout et ce qui compte, à mon avis, c’est la puissance de cette totalisation. Elle fait concurrence à l’autre totalisation qu’est la philosophie. En réalité, entre l’« Iliade » et la philosophie il n’y a pas un lien généalogique comme si l'« Iliade » précédant la philosophie était un stade encore inachevé. C’est tout à fait le contraire. La philosophie et l'« Iliade » s’appuient sur un fond commun qui est la mythologie.              
La mythologie représente la première mise en ordre logique du foisonnement des narrations mythiques. Elle donne chez les philosophes le système et donne dans la poésie homérique ce tumulte extraordinaire qu’il s’agit de maîtriser par une totalisation poétique.              
Heinz Wismann

Lectures de Georges Claisse

  1. Zeus arrête l'ardeur des autres dieux, extrait de L'Iliade d'Homère, Chant VIII (v. 1 à v. 29), traduction de Pierre Judet de la Combe, à paraître dans une co-édition Albin Michel et Les Belles Lettres
    Sur une musique de Hugo Alfven, En skargardssagen
  2. Zeus et Poséidon, extrait de L'Iliade d'Homère, Chant XV (v. 158 à v. 199), traduction de Pierre Judet de la Combe, à paraître dans une co-édition Albin Michel et Les Belles Lettres
    Sur une musique de Orchestre philharmonique d'Helsinki et Leif Segerstam, Garden of Spaces
  3. Zeus et la balance Chant VIII, extrait de L'Iliade d'Homère, Chant VIII, traduction de Pierre Judet de la Combe, à paraître dans une co-édition Albin Michel et Les Belles Lettres
    Sur une musique de Johann Peter Emilius Hartmann, La Walkyrie
  4. Zeus et la balance Chant XXII, extrait de L'Iliade d'Homère, Chant XXII, traduction de Pierre Judet de la Combe, à paraître dans une co-édition Albin Michel et Les Belles Lettres

Sons diffusés 

  • Achéens contre Troyens, Chant IV, lecture radiophonique de Guy Moign, traduction de Paul Mazon, livre audio éditions Livraphone
    Sur une musique de Skalkottas, La mer
  • Extrait du film Hélène de Troie, péplum de Robert Wise, 1956
  • Chanson des Eagles, The greeks don't want no freaks
Chroniques
10H55
4 min
Carnet de philo
Les manuscrits ne brûlent pas
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......