LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Fernando Pessoa (1888-1935)
Épisode 3 :

L’impossible tranquillité de Fernando Pessoa

59 min
À retrouver dans l'émission

L'inquiétude ou l'intranquillité ? Lequel décrit le mieux l'état dans lequel se trouve Pessoa au moment d'écrire le Livre(s) de l'inquiétude ?Deux mots pour un même sentiment, fait de solitude, d'ennui et de rêve..

Fernando Pessoa (1888-1935)
Fernando Pessoa (1888-1935) Crédits : Marka/UIG - Getty

Le texte du jour

« Ma santé va plutôt bien et mon esprit a été curieusement moins chagrin. Même dans ces conditions une vague inquiétude me torture, une chose que je ne puis appeler autrement que démangeaison, comme si j’avais des pustules à l’âme. Ce n’est que dans ce langage absurde que je peux vous décrire ce que je ressens. Tout cela, cependant, ne s’apparente pas vraiment à ces états d’esprit chagrins, dont je vous parle parfois, et où la tristesse est de toute évidence une tristesse sans cause. Mon état d’âme actuel a une cause. Autour de moi tout s’éloigne et s’effrite. Je n’emploie pas ces deux verbes dans la perspective de la tristesse. Je veux seulement dire que, chez les gens que je fréquente, se produisent ou vont se produire, de changements, des achèvements de période de vie, et que tout cela – comme pour un vieil homme qui, voyant mourir autour de lui ses amis d’enfance, imagine sa mort proche – me suggère je ne sais de quelle mystérieuse façon que mon existence doit, va changer aussi. »

Fernando Pessoa, Livre(s) de l’inquiétude, 1982, Marie Hélène Piwnik, Christian Bourgeois, p.217

Lectures

Fernando Pessoa, Livre(s) de l’inquiétude, 1982,  Christian Bourgeois, ancienne trad. (1988)

Fernando Pessoa, Livre(s) de l’inquiétude, 1982, Marie Hélène Piwnik, Christian Bourgeois, p.217

Fernando Pessoa, Livre(s) de l’inquiétude, 1982,  Christian Bourgeois, §262, p.534

Extrait 

Interview de Teresa Rita Lopes a dirigé l’édition de la nouvelle traduction de Pessoa chez Christian Bourgeois. Elle explique son choix de traduire « desassossego » par inquiétude plutôt que par « intranquillité ». 

Radio Diffusion Française (RDF), 1er janvier 1952 : Armand Guibert est celui qui a introduit Pessoa en France, il nous parle de l’apparition des différentes identités chez Pessoa 

Références musicales 

Edicson Ruiz, Kontrabass-Notenheft : Phantasma - pour contrebasse

Edicson Ruiz, Sonate op 36 : Adagio - pour contrebasse

Albert Dietrich, Sonate pour violoncelle et piano en Ut Maj 

Olívia Byington, Livro do desassossego

Chroniques
10H55
5 min
Carnet de philo
A la rubrique des faits divers
Intervenants
  • professeur de littérature comparée à l'université Paris-Diderot
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......