LE DIRECT
Maurizio Ferraris

Master class avec Maurizio Ferraris

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment penser l'héritage de la postmodernité ?

Maurizio Ferraris
Maurizio Ferraris

Les grandes théories postmodernes ont été rattrapées par l'actualité. Elles annonçaient un monde libéré de l'idéologie et contre toute attente, cette philosophie est elle-même devenue une idéologie. Alors que ces théories annonçaient la disparition de la réalité, les fake news ont pris la place des faits. En un sens, le monde contemporain a donné raison à la philosophie postmoderne, mais est-ce une bonne nouvelle ? Ce monde où les technologies investissent tout l’espace public fait-il réellement envie ? Maurizio Ferraris propose de revenir à la réalité dans son épaisseur et sa complexité, en examinant l’héritage de la philosophie postmoderne . Comment construire une nouvelle philosophie sur les décombres du postmodernisme ?

Le texte du jour

"Un matin, Saint-Loup m’avoua qu’il avait écrit à ma grand’mère pour lui donner de mes nouvelles et lui suggérer l’idée, puisqu’un service téléphonique fonctionnait entre Doncières et Paris, de causer avec moi. Bref, le même jour, elle devait me faire appeler à l’appareil et il me conseilla d’être vers quatre heures moins un quart à la poste. Le téléphone n’était pas encore à cette époque d’un usage aussi courant qu’aujourd’hui. Et pourtant l’habitude met si peu de temps à dépouiller de leur mystère les forces sacrées avec lesquelles nous sommes en contact que, n’ayant pas eu ma communication immédiatement, la seule pensée que j’eus, ce fut que c’était bien long, bien incommode, et presque l’intention d’adresser une plainte : comme nous tous maintenant, je ne trouvais pas assez rapide à mon gré, dans ses brusques changements, l’admirable féérie à laquelle quelques instants suffisent pour qu’apparaisse près de nous, invisible mais présent, l’être à qui nous voulions parler et qui, restant à sa table, dans la ville qu’il habite (pour ma grand’mère c’était Paris), sous un ciel différent du nôtre, par un temps qui n’est pas forcément le même, au milieu de circonstances et de préoccupations que nous ignorons et que cet être va nous dire, se trouve tout à coup transporté à ces centaines de lieues (lui et toute l’ambiance où il reste plongé) près de notre oreille, au moment où notre caprice l’a ordonné."

- Marcel Proust, Du côté de Guermantes, A la recherche du temps perdu (Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1998) t.2, p.431

Lecture

- Thomas Bernhard, Maîtres anciens (Gallimard/Folio, 1988), p.73-78

Extraits

- Ghost dance, documentaire sur Derrida de Ken MacMullen

- Hommage à Umberto Eco, journal de 13h, France Inter, 27 février 1998

Références musicales

- Sylvio Gualda, Balladine

- Leonard Cohen, Take this waltz

Bibliographie complémentaire

A paraître aux éditions Hermann le 8 novembre 2017 : Le goût du secret, entretien de Maurizio Ferraris et Gianni Vattimo avec Jacques Derrida

Chroniques

10H55
4 min

Le Journal de la philo

Pour une philosophie du nom
Intervenants
  • professeur ordinaire de Philosophie théorique à l’université de Turin
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......