LE DIRECT
Brigitte BARDOT et Michel PICCOLI
Épisode 1 :

Le Mépris de Jean-Luc Godard ou l'art de jouer sans en avoir l'air

58 min
À retrouver dans l'émission

Quand on pense à un grand acteur, on pense au personnage qu'il incarne, mais il existe une autre catégorie : le monstre, du côté du sublime, comme l'était Michel Piccoli. Après avoir vu Le Mépris, Fritz Lang lui écrit : il ne voit pas là un acteur jouant un rôle, mais un homme cherchant son âme...

Brigitte BARDOT et Michel PICCOLI
Brigitte BARDOT et Michel PICCOLI Crédits : © 1963 STUDIOCANAL – Compagnia Cinematografica Champion S.P.A.

“Mange Michel, sinon tu ne vas pas mourir”... et Michel Piccoli est mort le 12 mai 2020, non pas d’avoir trop mangé contrairement au personnage qu’il incarne dans La Grande bouffe, mais il est mort d’avoir vécu, et de nous avoir fait vivre des choses que sans lui on n’aurait peut-être jamais pensées, jamais ressenties…
Michel Piccoli, 200 films plus tard, avec Godard, Louis Malle, Marco Ferreri, Claude Sautet, Buñuel, Chabrol, Nanni Moretti… a quitté la vie sans quitter le cinéma, et puisque ceux qui l'aiment le qualifient d’indéfinissable, puisqu’il défie toutes les catégories traditionnelles qui servent à désigner le jeu d’acteur, cette semaine, c’est lui qui nous invite à penser…

L'invitée du jour :

Hélène Frappat, écrivaine et critique de cinéma

Michel Piccoli, "monstre" de cinéma

Quand on pense à des grands acteurs, on pense à leurs personnages ; le monstre c’est celui qui n’imite pas, pour employer des catégories philosophiques qui sont celles d’Emmanuel Kant, c’est l’opposition entre le talent et le génie : le génie n’est pas imitable, on ne peut pas le transmettre parce que le génie lui-même serait incapable d’en donner les règles, c’est du côté du sublime plutôt que du beau, tout cela est la forme même du génie de Michel Piccoli. Il est surhumain, et en même temps il est l’humanité, la finitude même, cette difficulté à dire, ce rapport au secret très fort…      
Hélène Frappat

Le génie impersonnel de Michel Piccoli

Le génie de Piccoli c’est le génie impersonnel : le génie de celui qui ne croit pas à la présence de l’acteur dans le film. Après avoir vu Le Mépris, Fritz Lang envoie une lettre à Piccoli pour lui témoigner son admiration : “je sentais que ce n’était pas un acteur jouant un rôle mais un homme vivant cherchant sa vocation, son âme véritable, et souffrant”. Il reconnaît dans le génie de Piccoli le fait que ce n’est pas un acteur jouant un rôle et c’est tout le secret et le mystère du “monstre” : être dépassé par quelque chose, par la machine cinéma.      
Hélène Frappat

"Et mes fesses, tu les aimes mes fesses ?"

Ce qu’on voit dans cette scène entre Bardot et Piccoli, c’est tout le secret du cinéma dévoilé, il tient en un mot : le cinéma c’est toujours pornographique, on va au cinéma pour bander, on ne va pas au cinéma pour réfléchir, c’est ça la fonction même du cinéma. Voir un film c’est toujours regarder par le trou de la serrure une image qui en soi est interdite, c’est dans ce sens là que je parle de cinéma pornographique : ici, même dans une scène de sexe absolument montrée sans l’être, le personnage interprété par Michel Piccoli est encore quelqu’un qui regarde, un voyeur...      
Hélène Frappat

Sons diffusés :

  • Mixage de début d'émission par Nicolas Berger, avec des extraits de la bande originale du Mépris de Godard, musique de Georges Delerue, et plusieurs archives radiophoniques : France Culture, L'avventura 14/11/2007, Eclectik, 30/11/2004, Profession spectateur 27/10/2001, Le cinema des cineastes 25/10/1981
  • Plusieurs extraits du Mépris de Godard
  • Archives de Michel Piccoli, dans Microfilm, 30/11/1986, dans Le Bon plaisir, 26/05/1990, dans Le cinéma des cinéastes, 25/10/1981
  • Chanson de fin : L’art d'aimer d’Ovide par Michel Piccoli (1976)

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

Entre censure et célébration, peut-on regarder le passé en face ?

Bibliographie

Roberto RosselliniHélène FrappatCahiers du cinéma, 2008

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......