LE DIRECT
Buste de Marc Aurèle
Épisode 2 :

Le destin m’empêche-t-il d’agir ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième temps de notre semaine autour des "Pensées pour moi-même" de l'empereur romain Marc Aurèle. Pour les Stoïciens, le destin détermine nos existences. Quelle est la place de l'humain dans ce monde où règne un déterminisme intégral ?

Statue de bronze représentant l'empereur romain Marc Aurèle sur son cheval
Statue de bronze représentant l'empereur romain Marc Aurèle sur son cheval Crédits : ullstein bild - Getty

Première diffusion de cette émission le 25/03/2019, et première diffusion du Journal de la philo de Géraldine Mosna-Savoye, en fin d'émission, le 03/02/2020, à réécouter ici :

Une des thèses stoïciennes fondamentales suppose que nos initiatives dépendent de nous, sont en notre pouvoir. Une autre thèse fondamentale est de rappeler que le monde est gouverné par le destin.
Comment les accorder ? Si la nécessité découle du destin, comment comprendre que nos mouvements volontaires soient possibles?  Si tout résulte du destin la responsabilité morale est-elle encore possible ?

L'invité du jour :

Valéry Laurand, professeur de philosophie à l’Université Bordeaux Montaigne

Le destin et la providence 

La notion de destin et la notion de providence sont deux idées qui sont souvent mélangées dans le stoïcisme. La notion de providence c'est ce bel ordonnancement du monde : tout est très bien ordonné vers un accomplissement et la notion de destin fait plus appel à la notion de cause, il y a un nœud, un enchaînement de causes, diraient les Stoïciens. Ce destin se développe conformément à la providence.            
Valéry Laurand 

Une philosophie de l'action 

Tout est décidé par le destin et en même temps, paradoxalement le stoïcisme est une philosophie de l'action.            
Valéry Laurand 

La raison et le divin 

La plupart des hommes sont des insensés, ça vient de très loin, parce qu'au fond ils sont pervertis dès l'enfance par les parents, les nourrices, les mères, les poètes, les professeurs. Les hommes ne savent pas faire usage du trésor qu'ils ont en eux, qui est la raison. C'est-à-dire qu'ils ne savent pas vivre à hauteur d'homme, ils ne peuvent pas vivre à la hauteur du divin parce que la raison en eux c'est quelque-chose de divin.            
Valéry Laurand

Le contexte c'est le destin 

Il n'y a pas d'action pure, il n'y a pas d'action brute, il n'y a toujours que des réactions. Chez les Stoïciens, je réagis toujours dans un contexte. Le contexte c'est le destin. Et puis il y a moi, qui réagis au contexte. Cicéron appelle ça une cause principale : je suis cause principale, ce qui signifie que ce que je vais faire pour réagir, j'en suis profondément la cause, j'en suis le responsable.            
Valéry Laurand

Textes lus par Jacques Gamblin :

  • Marc-Aurèle, Pensées pour moi -même, Livre IX, traduction d'Emile Bréhier, édition Gallimard, collection Tel
  • Marc-Aurèle, Pensées pour moi -même, Livre X, chapitre 33, traduction d'Emile Bréhier, édition Gallimard, collection Tel

Sons diffusés :

  • Extrait du spectacle Madame Foresti de Florence Foresti crée en 2014
  • Niccolo Paganini, Caprice en ut min, opus 1 numéro 4
  • Ferruccio Busoni, Fantaisie et fuge sur le choral Ad nos ad salutare
  • Extrait du film Tueurs nés d'Oliver Stone, sorti en 1994
  • Dalida, Comme disait la Mistinguett
Intervenants
  • professeur de philosophie à l’Université Bordeaux Montaigne
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......