LE DIRECT
Gary Cooper et Jean Artur dans L'extravagant Mr Deeds (1936)
Épisode 3 :

L’extravagant Mr Deeds

50 min
À retrouver dans l'émission

Découvrez aujourd'hui L'Extravagant Mr. Deeds, présenté par David Da Silva.

Gary Cooper et Jean Artur dans L'extravagant Mr Deeds (1936)
Gary Cooper et Jean Artur dans L'extravagant Mr Deeds (1936) Crédits : Columbia Pictures

Si l'on venait vous annoncer, aujourd'hui, que vous héritez de 50 millions de dollars, qu'en feriez-vous ? C'est ce qui arrive au simple, élégant, honnête Mr. Deeds. Être riche ne l'intéresse pas : il préfère donner cet argent à qui en a besoin, et continuer à jouer du tuba.

Le texte du jour

« Que l’honnêteté est une qualité puissante ! Quelle que soit la couleur de leur peau, quelle que soit la langue qu’ils parlent, les hommes honnêtes bénéficient de l’amour et de la confiance des autres. Ils attirent comme un aimant attire la limaille de fer. L’homme honnête promène avec lui son propre magnétisme, sa propre couronne, sa propre armée, sa propre richesse, son propre bonheur et son propre standing. Tout est contenu dans le plus noble de tous les titres – celui d’homme honnête.

Longfellow Deeds, de Mandrake Falls, était de ceux-là. C’était un homme simple, qui avait une petite affaire et deux violons d’Ingres : jouer du trombone dans l’orchestre municipal et faire des bouts-rimés pour le fabricant de cartes de vœux. »

Frank Capra, Hollywood Story, 1971, trad. Ronald Blunden, éd. Ramsay Poche Cinéma, 2006, p.309-310

Extraits

- L’Extravagant Mr Deeds, film de Frank Capra (1936)

Références musicales

- Dvorak, Humoresque en Sol bémol Maj

- Steckar Tubapack, Felka miotta

- Leonard Feather, For he’s jolly good fellow

David Da Silva
David Da Silva Crédits : MC - Radio France

Chroniques

10H50
2 min

Deux minutes papillon

"Faire. Anthropologie, archéologie, art et architecture" par Tim Ingold
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......