LE DIRECT
Federico FELLINI sur le tournage du film "Rome", intérieurs tournés à Cinecitta
Épisode 1 :

La dolce vita

52 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi La Dolce Vita a-t-elle tant marqué le cinéma ? Réponse avec l'excellent Jean Gili.

Marcello Mastroiani et Anita Ekberg
Marcello Mastroiani et Anita Ekberg Crédits : REX FEATURES - Sipa

Rediffusion du 24/10/2016

En 1960 sort La Dolce Vita, du jeune réalisateur, encore peu connu, Federico Fellini. Palme d'or. Scandales. Les catholiques sont interdits de projection, sous peine d'excommunication.

Le texte du jour

« Fellini nous aventure au milieu de sociétés qui n’ont rien à nous apprendre de définitif sur elles-mêmes, des sociétés de doute, des sociétés non pas de pierre mais de sable et d’alluvions. La société selon Fellini est une société incertaine. D’abord parce que cette société est une société en train de s’écrouler. Corrompue, débauchée, ivre, grimaçante, la société que nous fait voir Fellini est en complète décadence. Mais elle ne l’est pas inconsciemment : il s’agit d’un monde en train de s’interroger, de se tâter, qui hésite avant de mourir. Fellini […] est le plus impitoyable témoin du pourrissement du monde occidental. Le paysage humain qu’il nous montre en mouvement, est à la fois la plus terrible et la plus grotesque caricature de la société des hommes. Bestiaire plutôt qu’étude humaine, elle nous montre tous les types de groins et de mufles dans toutes les situations : prostituées, déesses, androgynes, succubes, ecclésiastiques hideux, militaires abominables, parasites, artistes, faux poètes, faux prophètes, hypocrites, assassins, menteurs, jouisseurs, tous réels et tous méconnaissables, enfermés dans leur propre enfer, et perpétrant leurs crimes mécaniques sans espoir d’être libres, sans espoir de survie. En deçà de la parole, en deçà de l’amour et de la conscience, ils semblent les derniers survivants d’une catastrophe incompréhensible, prisonniers de leur zoo sans spectateurs. Cette société maudite est la nôtre, nous n’en doutons pas. »

Jean-Marie Gustave Le Clezio, « L’Extra-terrestre », in Fellini, L’Arc, n°45, 1971

Lecture

- Jean-Marie Gustave Le Clezio, « L’Extra-terrestre », in Fellini, L’Arc, n°45, 1971

Extraits

- Archive : Fellini décrit son métier comme idéal (1ère chaîne, 19/19/1965)

- Archive Fellini JT 20h (1ère chaîne, au micro de Mario Beunat, 16/04/1960)

- La Dolce vita, film de Federico Fellini (1960)

Références musicales

- Katyna Ranieri, La Dolce Vita

- Christophe, La Dolce Vita

Jean Gili
Jean Gili Crédits : MC - Radio France

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......