LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Le Rayon vert" de Eric Rohmer, 1986
Épisode 1 :

"Le Rayon vert"

58 min
À retrouver dans l'émission

Lion D'or au Festival De Venise en 1986, "Le Rayon vert" fait partie d'un cycle de six films, "Comédies et proverbes". Alors âgé de 66 ans, Rohmer déclare qu'il "déplore que le bel enthousiasme de la nouvelle vague ait disparu" et il offre avec "Le Rayon vert" un film libre et expérimental...

"Le Rayon vert" de Eric Rohmer, 1986
"Le Rayon vert" de Eric Rohmer, 1986 Crédits : Les Films du Losange

Maurice Schérer, dit Éric Rohmer (1920-2010), fut un cinéaste majeur de la Nouvelle Vague. Il fut aussi écrivain, dessinateur, compositeur, producteur, acteur… Mais on retient de lui une œuvre cinématographique riche de vingt-cinq longs métrages, comme Ma nuit chez Maud, L’Amour, l’après midi, Les Nuits de la pleine lune
Rohmer se présentait comme « un cinéaste du dimanche » et il pratiqua son art avec ardeur au travers de films libres, expérimentaux et modernes, mettant en lumière des acteurs et actrices qu’il a souvent révélés, comme Fabrice Luchini, Françoise Fabian, Pascale Ogier, Arielle Dombasle… 

Si Rohmer est chrétien, c’est qu’il croit au cinéma. Le cinéma lui permet de réaffirmer sa foi...              
Noël Herpe

L'invité du jour :

Noël Herpe, écrivain, cinéaste et historien du cinéma

"Le Rayon vert", un film improvisé ?

"Le Rayon vert" est un film assez exceptionnel dans l'oeuvre de Rohmer, fait de chic, avec des actrices qui improvisent devant la caméra, racontant n’importe quoi... C’est très intéressant de travailler sur les archives, je ne dirais pas que tous les dialogues étaient écrits mais on s'aperçoit alors qu’il y avait une trame extrêmement serrée. Le livre de Jules Verne, "Le Rayon vert", un très joli livre trop méconnu qui prête son titre au film, possède une trame fabuleuse, suivie de très près.          
Noël Herpe

Le cinéma de la banalité

Rohmer, un peu comme Flaubert faisait de la littérature, fait du cinéma avec les clichés, les banalités, les lieux communs, une certaine forme de bêtise aussi parfois qu’on peut assumer dans les conversations où on raconte des choses sans intérêt, les discussions entre nanas pour trouver un mec, les discussions sur la salade etc...              
Noël Herpe

Rohmer et l'attachement à la réalité

Rohmer veut respecter la réalité, il a très peur de trafiquer le réel. "Les choses sont là, pourquoi les manipuler ?" a dit Roselini. Rohmer est un grand manipulateur mais il ne veut pas que ça se voit... Si jamais sa monteuse enlève deux pas dans l’escalier de Pascale Ogier dans le film "Les Nuits de la pleine lune", au montage, pour aller plus vite, il va retourner dans l’appartement où on a tourné pour vérifier qu’elle a bien fait tel nombre de pas et pas tel autre. Il est très attaché à la réalité des choses et plus exactement à leur vraisemblance.              
Noël Herpe

Sons diffusés :

  • Plusieurs extraits du Rayon Vert de Rohmer
  • Archive de Rohmer sur le cinéma vulgaire, dans Le Cinéma des cinéastes, France Culture, 1976
  • Archive de Rohmer sur le cinéma moderne, dans Cinéma vérité, France Culture, 1969
  • Archive de Rohmer sur la psychologie des personnages, dans Projection Privée, France Culture, 1996
  • Chanson de fin : Stella, Pas de chansons sur les vacances
Chroniques
10H55
5 min
Carnet de philo
Connaître ou faire l’amour

Bibliographie

Le Rayon vertEric RohmerLes Films du Losange, 1986

Intervenants
  • écrivain, cinéaste et historien du cinéma
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......