LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Qu'est-ce que l'excès ?
Épisode 4 :

Aristote et Platon, faut-il être prudent ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Qu'est-ce que l'hybris dans l'Antiquité, cette démesure mise en scène dans la mythologie et la tragédie, à l’exemple du personnage d’Achille, qui se laisse déborder par ses émotions ? Les philosophes antiques condamnent-t-ils tout excès ? La prudence serait-elle alors une vertu ?

Aristote et Platon en conversation, 1437, détail d’un marbre de Luca della Robbia, musée Dell'Opera Di Santa Maria Del Fiore à Florence, Italie
Aristote et Platon en conversation, 1437, détail d’un marbre de Luca della Robbia, musée Dell'Opera Di Santa Maria Del Fiore à Florence, Italie Crédits : DEA / A. DAGLI ORTI - Getty

L'invitée du jour :

Anne Merker, professeure de philosophie spécialisée en histoire de la philosophie ancienne, doyenne de la Faculté de philosophie de l'Université de Strasbourg, directrice du Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine

Achille et l'ubris

Achille est une grande référence pour l’ubris. Aristote dans la Rhétorique dit : ce sont surtout les riches et les jeunes qui sont des ubristai, qui commettent  l’ubris, cet outrage qui permet de prendre le dessus sur quelqu’un et de sentir sa supériorité. Achille est un héros très jeune et il est excessif, il ne se contrôle pas lui-même, il n’a pas encore cette modération à laquelle nous serons obligées de venir à un moment. Il éprouve tous les sentiments dans la violence de sa jeunesse.  
Anne Merker

Tout le monde devrait être philosophe 

On dit toujours que Platon est hostile à la démocratie, oui de fait mais il est surtout hostile au mauvais chef de la démocratie, et pour autant il n’est pas partisan de l’aristocratie car il ne veut pas que les bien nés, les nobles aient le pouvoir. Pour lui le pouvoir repose sur le savoir. Ce qu'il va appeler l’aristocratie c’est une aristocratie morale, épistémique et donc de l’éthique. D’une certaine manière tout le monde est apte mais tout le monde ne réussit pas à être philosophe même si idéalement tout le monde devrait devenir philosophe.  
Anne Merker 

Textes lus par Daniel Mesguich :

  • Extrait de Ethique à Nicomaque, d'Aristote, Livre VI, chapitre 5, traduction J. Tricot, éditions Vrin (avec une musique de Bach, Sonate en trio n°6 en sol majeur)
  • Extrait de La République, de Platon, début du livre IX, traduction de G. Leroux, dans Platon, oeuvres complètes, sous la direction de Luc Brisson, éditions Flammarion (avec une musique de Jean Sibelius, Finlandia)

Sons diffusés :

  • Musique de Carl Orff, Carmina Burana
  • Extrait des Perses d'Eschyle, France Culture, 07/09/2014
  • Extrait du 7ème épisode de la série britanno-américaine Troie : La Chute d'une cité, créée par David Farr et diffusée en 2018 sur la BBC et sur Netflix
  • Chanson de Jacques Higelin, Excès de zèle
Chroniques
10H55
5 min
Carnet de philo
Que se passe-t-il quand on se met à danser ?

Bibliographie

Aristote : une philosophie pour la vieAnne MerkerEllipses, collection Aimer les philosophes, 2017

Intervenants
  • professeure de philosophie spécialisée en histoire de la philosophie ancienne, doyenne de la Faculté de philosophie de l'Université de Strasbourg, directrice du Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......