LE DIRECT
lever de pleine lune  sur la place Naghsh - e Jahan d'Ispahan
Épisode 1 :

Les Lumières persanes

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment l'Iran s'est-il approprié ce mot mystérieux de philosophie ? Qu'est-ce que cette sagesse mystique dont parlent les philosophes iraniens ?

lever de pleine lune  sur la place Naghsh - e Jahan d'Ispahan
lever de pleine lune sur la place Naghsh - e Jahan d'Ispahan Crédits : O.ZAKARIAN / LEEMAGE - AFP

On connaît Avicenne, mais sait-on qu'il était né en Iran ? Et Sohravardi, qui grandit dans les montagnes, avant de partir pour chercher la "sagesse orientale" des anciens Perses ?

Le texte du jour

La lumière d’un éclair se présente aux novices fulgure et se replie comme la fulguration d’un éclair délicieux. (…) Souvent l’on entend, en même temps que lui, un bruit qui ressemble à celui d’un tonnerre ou à un bourdonnement dans le cerveau. Une lumière soudaine et délicieuse dont l’irruption ressemble à ce que serait celle d’une eau brûlante sur la tête. Une lumière qui persiste un temps assez long, qui subjugue avec violence et qui s’accompagne d’une sorte de torpeur dans le cerveau. Une lumière extrêmement douce qui est sans ressemblance avec l’éclair, mais qui est accompagnée d’un état d’allégresse subtil et tendre, étant mise en vibration par la puissance de l’amour. Une lumière qui embrase, se mouvant du mouvement de la puissance qui domine et parfois, qui se manifeste par un concert de timbales et de trompettes, choses qui terrifient le débutant, ou bien qui affecte avec force l’entendement et la représentation. Une lumière qui fulgure dans un rapt immense, qui se révèle, à la contemplation et à la vue, plus manifeste que le soleil, dans une jouissance ravie. Une lumière très éclatante, extrêmement douce. (...) On a l’impression qu’elle empoigne la chevelure, qu’elle la tire avec force, et lui impose une souffrance délicieuse. Une Lumière en même temps qu’une étreinte, on a l’impression qu’elle est implantée dans le cerveau. (...) Une lumière avec laquelle on se représente une pesanteur que le mystique est à peine capable de supporter. Tout cela, ce sont des illuminations qui se lèvent sur l’âme humaine régente de son corps.

Sohravardî, Le Livre de la Sagesse orientale, §272, Folio essais, trad. H. Corbin, p.228 

Lecture

Sorhavardî, Le livre de la Sagesse orientale, Prologue, §4, p.89

Coran, 24ème Sourate, An-Nur (De la Lumière), 35ème verset

Lectures cette semaine: Ivan Morane

Extraits

Persepolis, film de Marjane Satrapi et Vincent Parronaud (2007)

Archive : Henry Corbin, Les grands penseurs chiites, « Les nuits de France Culture"  (03/11/2003 )

Références musicales

Persian Azeri Trio, Shining Through

Mohammed Reza Shajarian, Foroud

Chroniques

10H55
4 min

Le Journal de la philo

Georges Bataille et ses Courts écrits sur l’art
Intervenants
  • directeur d'études à l'Ecole pratique des Hautes Etudes, à la chaire "Philosophie en islam".
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......