LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pier Paolo Pasolini en 1971
Épisode 4 :

La tragédie de la consommation

58 min
À retrouver dans l'émission

L’œuvre de Pasolini s’ouvre par la poésie, puis le roman, le cinéma. Chaque activité s’ajoute aux précédentes. À partir de la fin des années 60, il intervient dans la presse, écrit des chroniques, et devient essayiste politique. À travers ces écrits, on approche un Pasolini aux multiples visages...

Pier Paolo Pasolini en 1971
Pier Paolo Pasolini en 1971 Crédits : ullstein bild - Getty

L'ouvrage Le Chaos : contre la terreur, paru récemment aux éditions RN, réunit des écrits polémiques et poétiques de Pasolini publiés de 1968 à 1971.
Dans ce livre, on remonte le temps, à travers ses chroniques, on découvre un Pasolini engagé politique, et qui, tout à la fois, répond au courrier des lecteurs, et entremêle ses réflexions de poèmes ou de lettres.
On approche alors dans Le Chaos ce Pasolini aux multiples facettes.
Quel était son engagement politique ? Pourquoi Pasolini parle-t-il de la consommation comme d'un "cataclysme anthropologique"? Quels effets a-t-elle sur les Italiens des années 1960 ? 

L'invité du jour :

Olivier Rey, mathématicien et philosophe, chercheur au CNRS, enseignant en philosophie à l’Université Paris 1

La consommation comme une altération profonde de l'être

Ce qu'a vu Pasolini au cours de sa vie d'adulte après la guerre, c'est le basculement de l'Italie traditionnelle, rurale, dans la société industrielle et la société de consommation. Il en est venu a penser que ce basculement dans la société de consommation était pire que ce qui s’était passé avec le fascisme parce que le fascisme, lui, n'avait fait que toucher l'âme italienne en surface.    
Olivier Rey

Textes lus par Georges Claisse :

  • Extrait des Ecrits corsaires, de Pasolini, 1975, éditions Champs Flammarion
  • Extrait des Lettres luthériennes, de Pasolini, 1976, aux éditions Points
  • Extrait du livre Le Chaos, de Pasolini, parution 2018, éditions RN

Sons diffusés :

  • Lecture d'Adèle Van Reeth du discours de Moravia à la mort de Pasolini
  • Musique de Jazz Messengers, Blue Minor
  • Musique de Officina Zoè, Tarantella Italiana
  • Musique de la bande originale des Mille et une nuits, de Pasolini, par Ennio Morricone
  • Archive de Pasolini sur l'engagement, émission L'invité du dimanche, RTF, 1971
  • Archives de Pasolini, dans l'émission TV Cinéastes de notre temps, 1966
  • Archive de Pasolini, dans l'émission TV Allez au cinéma, 1969
  • Musique du Quintetto di Ottoni, Verano Portena
  • Musique de Canzoniere delle Lame, Chi non vuol chinar la testa è comunista
Chroniques
10H55
5 min
Carnet de philo
Défense de la vulgarité
Intervenants
  • Mathématicien et philosophe, chercheur au CNRS, enseignant en philosophie à l’Université Paris 1, membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......