LE DIRECT
Philosophie de l'odorat
Épisode 12 :

Chantal Jaquet : philosophe de l'odorat

58 min
À retrouver dans l'émission

Portrait de Chantal Jaquet, philosophe spécialiste de Spinoza, qui a également développé une véritable esthétique olfactive à travers une philosophie du corps et de l'odorat, réhabilitant un sens quelque peu négligé de l'histoire de la philosophie.

Philosophie de l'odorat
Philosophie de l'odorat Crédits : Kohei Hara - Getty

Les Chemins de la philosophie du vendredi vous emmènent chaque semaine à la rencontre de ceux qui ont fait de la philosophie leur métier.   

La philosophie est-elle une vocation ? Comment viennent les  idées ? Comment se fabrique un concept ? À quoi ressemble l'atelier du  philosophe ? Et quel rôle le philosophe doit-il jouer dans la cité ?

L'invitée du jour : 

Chantal Jaquet, philosophe et professeure d’histoire de la philosophie moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Née en 1956, Chantal Jaquet soutient sa thèse en 1994 sur le concept de temps chez Spinoza et devient maîtresse de conférences à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où elle enseigne encore aujourd'hui.
Les travaux de Chantal Jaquet portent sur la philosophie du XVIIème siècle et principalement sur Spinoza et Francis Bacon (scientifique et philosophe anglais de la fin XVIème, début XVIIème).
Dans le prolongement de ses recherches spinozistes, Chantal Jaquet a développé une philosophie du corps, mettant l’accent sur sa puissance éthique, artistique, sexuelle et plus particulièrement une philosophie de l’odorat ayant pour objet de réhabiliter ce sens négligé, auquel quasiment aucun philosophe, à part Nietzsche, n’avait prêté attention.
Chantal Jaquet a également développé toute une réflexion sociale ayant trait à la question du changement de classe et à la non-reproduction.

La philosophie et le corps

Le corps est partie prenante de la démarche philosophique, il y a une solidarité fondamentale entre ce que peut le corps et ce que peut l’esprit.    
Dans la philosophie, le corps joue un rôle décisif puisque la pensée ne s’exerce pas de façon volontariste, la pensée a besoin de stimulations, de respirations, et pour moi, de nombreuses difficultés conceptuelles se sont résolues par la marche en montagne. Mes plus belles pensées viennent en marchant disait Nietzsche, c’est vrai en ce qui me concerne : dans la marche ou la danse il y a une libération du corps, un effort qui se constitue et une présence à soi qui donnent une vitesse à la pensée.    
Chantal Jaquet

La musique briseuse de solitude

La musique possède une puissance propre, elle crée un espace qui vous enveloppe et implique une forme de fusion avec le monde. On ne peut se soustraire à la musique. Elle brise la solitude, il y a quelque chose comme une sollicitude qui chasse la mélancolie et stimule la pensée sans pour autant l’organiser, un aiguillon pour sortir de soi.    
Chantal Jaquet

La poésie, antidote à la philosophie

La poésie est une sorte d’antidote à la philosophie, à son caractère parfois un peu trop bavard. Il faut essayer d’aller au-delà de ce qu’est la philosophie et s’alimenter d’une altérité, s’alimenter de ce qu’elle n’est pas d’une certaine façon, parce que c’est par ce détour poétique qu’elle peut s’enrichir et développer son propre discours.    
Chantal Jaquet

Le Japon ou la célébration de l’impermanence

Mon intérêt pour le Japon est d’abord passé par un rapport différent aux fragrances, ce pays possède une culture artistique des odeurs, une voie des fragrances… Au Japon on s’intéresse à ce qui est volatile, en mouvement, fluide et évanescent ; la voie des fragrances suppose qu’on cultive un amour de l’impermanence non pas comme finitude mais qu’on en perçoive la magnificence et c’est ce que j’ai trouvé dans la culture japonaise : une manière de célébrer ce qui va mourir en en valorisant la splendeur…    
Chantal Jaquet

L'odeur, présence et absence

Il y a une puissance mnésique des odeurs qui peuvent évoquer un monde intime et une puissance évocatrice puisque à partir de l’odeur surgissent des images et des sons. L’odeur est le support ténu d’un monde qui advient, parfois ancien, mais aussi un monde dont l’odeur évoque la présence tout en en signifiant l’absence...    
Chantal Jaquet

Sons diffusés :

  • Extrait de L'Ethique IV de Spinoza lu par Georges Claisse
    et musique de John Coltrane, My favourite thing
  • Chanson de Bashung, La nuit je mens
  • Lecture de poèmes de Matsuo Bashō, Une vie, une oeuvre, France Culture, 2005
  • Archive de Jacques Chirac issue de Reporters, documentaire de Raymond Depardon, 1981
  • Archive de Nicolas Mathieu issue des Matins de France Culture, 22 novembre 2018
  • Chanson de fin : La mélodie du bonheur, Julie Andrews, My favorite things

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

Conscience de classe des Gilets jaunes
Intervenants
  • professeure d’histoire de la philosophie moderne à l'Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......