LE DIRECT
Une exposition en Italie en 2014 montre l’oeuvre "La Jeune Fille à la perle" de Vermeer auquel Jacques Darriulat a consacré un essai
Épisode 18 :

Jacques Darriulat, philosophe du regard

58 min
À retrouver dans l'émission

Portrait de Jacques Darriulat, philosophe sans maître passionné par l’écriture et nourri d’art, de beauté et de désir, qui ont forgé sa pensée et sa philosophie de l’esthétique, et qui, depuis 2007, fait vivre avec passion un site internet qui met à disposition trente années de cours et de notes...

Une exposition en Italie en 2014 montre l’oeuvre "La Jeune Fille à la perle" de Vermeer auquel Jacques Darriulat a consacré un essai
Une exposition en Italie en 2014 montre l’oeuvre "La Jeune Fille à la perle" de Vermeer auquel Jacques Darriulat a consacré un essai Crédits : Marco Secchi - Getty

Les Chemins de la philosophie du vendredi vous emmènent chaque semaine à la rencontre de ceux qui ont fait de la philosophie leur métier.   

La philosophie est-elle une vocation ? Comment viennent les  idées ? Comment se fabrique un concept ? À quoi ressemble l'atelier du  philosophe ? Et quel rôle le philosophe doit-il jouer dans la cité ?

L'invité du jour :

Jacques Darriulat, a enseigné la philosophie en classes préparatoires au lycée Henri IV puis à la Sorbonne, il est l'auteur du site http://www.jdarriulat.net qui met à disposition, depuis 2007, trente années de cours dispensés durant sa vie aux étudiants de Paris IV ou aux étudiants des classes de terminale ou de lettres supérieures du lycée Henri IV à Paris.

Transmettre grâce à un site internet

Développer ce site est une joie permanente, je ne peux pas m’empêcher d’éprouver une certaine satisfaction à l’idée que je m’approche des 10 000 pages... Ce ne sont pas seulement des cours mais aussi des réflexions personnelles, je ne sais pas si c’est une oeuvre, je ne sais pas vraiment ce que c’est, c’est un paysage textuel dans lequel le visiteur peut se déplacer comme il le veut, il n’y a pas d’ordre rigide comme dans un livre, on peut tracer son chemin entre les différents thèmes qui tournent autour de la philosophie esthétique.                          
Jacques Darriulat

Le traitement de texte : un nouveau type d'écriture

À partir du moment où j’ai écrit mes cours sur mon ordinateur, j’ai découvert un nouveau plaisir d’écrire. Le traitement de texte crée un nouveau type d’écriture. D’une certaine façon c’est aussi important que l’invention de l’écriture, qui a fait la rupture entre une littérature orale faite pour être déclamée, Rabelais est de ce style, à une littérature où un texte est fait pour une écriture silencieuse. Quand on a le stylo à la main, sans doute parce qu’on craint la rature, il y a un défi du premier jet parfait. Il y a une performance qui tend à conduire le style vers un ton épique ou flamboyant qui peut être un excès de style ! Le traitement de texte m’a amené à considérer l’écriture comme une marquetterie : à trouver le mot juste dans l’alignement, la méthode de l’enchaînement des concepts, la plus pédagogique possible... C’est un plaisir d’écrire et de nourrir ma pensée avec ce que j’ai écrit. On n’écrit pas pour dire ce qu’on pense, on écrit pour chercher ce qu’on pense...                        
Jacques Darriulat

Pas de maître

Je n’ai jamais eu de maître en philosophie, je ne sais pas ce qu’est un maître, ou plutôt le seul maître, c’est celui qui est en moi et qui me fait écrire, je ne sais pas comment il s’appelle, c’est ce que je cherche.                        
Jacques Darriulat

On ne voit pas un tableau, c'est lui qui nous regarde

Un tableau donne à penser et je comprends très bien qu’on puisse pleurer devant un tableau, si on comprend le tableau une rencontre s’effectue et cette rencontre appelle à penser, fait signe. Dans le premier livre que j’ai publié, "Métaphores du regard", il y avait l’idée que ce n’est jamais nous qui voyons le tableau mais toujours le tableau qui nous regarde, nous ne le voyons qu’à partir du moment où nous avons trouvé le point depuis lequel il nous regarde. Je prenais ce renversement comme un coup de foudre amoureux...                        
Jacques Darriulat

Philosophie du vivre

La beauté, le désir, ce que je cherche est une philosophie du vivre, le désir libéré de tous ses carcans et qui s’interroge sur son propre mystère... Cette chose très simple que n’importe qui peut sentir quand il jouit de l’existence et ce n’est pas la peine de faire de la philosophie pour ça mais je pense que ça vaut la peine d’y penser et d’approfondir ce mystère !                        
Jacques Darriulat

Sons diffusés :

  • Lecture de Bergson par Georges Claisse, extrait de L'intuition philosophique, conférence prononcée en 1911 et publiée dans La pensée et le mouvant, 1934
  • Archive de Daniel Arasse sur le tableau dans l'émission Histoires de peintures, France Culture, 2003
  • Musique de Domenico Scarlatti, Sonate en la mineur
  • Lecture de Proust par André Dussolier, extrait du Temps retrouvé, 1927
  • Musique de Don Giovanni, Acte I
  • Musique de Schubert, Sonate en si bémol

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

Les sept péchés capitaux (4/8) : L’envie
Intervenants
  • ancien enseignant en philosophie en classes préparatoires au lycée Henri IV puis à la Sorbonne, auteur du site http://www.jdarriulat.net
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......