LE DIRECT
Denis Grozdanovitch
Épisode 33 :

Denis Grozdanovitch, philosophe autodidacte

58 min
À retrouver dans l'émission

Portrait de Denis Grozdanovitch, écrivain curieux amateur éclairé de philosophie, et qui s'y intéresse en anthropologue...

Denis Grozdanovitch
Denis Grozdanovitch Crédits : ©JF Paga

Les Chemins de la philosophie du vendredi vous emmènent chaque semaine à la rencontre de ceux qui ont fait de la philosophie leur métier.   

La philosophie est-elle une vocation ? Comment viennent les  idées ? Comment se fabrique un concept ? À quoi ressemble l'atelier du  philosophe ? Et quel rôle le philosophe doit-il jouer dans la cité ?

L'invité du jour :

Denis Grozdanovitch, écrivain, ancien champion de tennis, de squash et de courte paume reconverti dans la philosophie, les échecs et la littérature

Voir la philosophie en anthropologue

Je m’intéresse à la philosophie, à la littérature, à tout ce qui a un rapport avec les arts, à tout ce qui est spitiruel, en anthropologue. Je trouve que c’est ça qui manque beaucoup chez la plupart des philosophes officiels, ils sont très ignorants en anthropologie. Ce qui m’intéresse dans cette discipline c’est de prendre le fait humain dans son ensemble et pas seulement des théories toutes faites ou qui nous viennent du passé et qu’on ne cherche pas à remettre en question. Dans l’anthropologie, ce qui est intéressant c’est d’étudier d’où vient le philosophe, d’où il part… Je suis pour Sainte-Beuve, celui qui accordait de l’importance à la vie de l’écrivain. Je retrouve intéressant de replacer la philosophie, de la mettre en regard avec d’autres cultures qui ont une pensée différente…
Denis Grozdanovitch

La littérature et le sport sous le signe du coup d’œil !

Les disciplines du tennis, du squash, du jeu de paume, m’ont beaucoup appris sur la philosophie, sur mon rapport à la philosophie... On me pose tout le temps une question : quel rapport y-a-t-il entre la littérature et le sport ? Pour moi, c’est le coup d’œil et la précision. Puisque moi j’étais surtout un joueur de raquette, quand la balle arrive vers vous, il faut poser le pied à quelques millimètres près pour centrer la balle, il faut avoir un coup d’œil. C’est la même chose en littérature, il ne faut pas manquer le « détail significatif et suffisant », comme le dit Tchekhov. Si on rate un enchaînement dans un raisonnement philosophique, par exemple, on rate tout, c’est une mécanique délicate.
Denis Grozdanovitch

Sons diffusés :

  • Entretien téléphonique avec Georges Claisse, 30 mai 2019, qui fut l'élève de tennis de Denis Grozdanovitch
  • Archive de Jankélévitch, dans Entretien, France Culture, 1971
  • Chanson de Léo Ferré, Est-ce ainsi que les hommes vivent
  • Extrait du film Le Magnifique, de Philippe de Broca, 1973
  • Lecture du Temps retrouvé, de Marcel Proust, par André Dussollier
  • Archive de Yannick Jadot, discours après les élections européennes en mai 2019
  • Chanson de fin : Haydn, Stabat Mater, 5ème mouvement, 1983

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

La Méditerranée, une région (pas) comme les autres
Intervenants
  • écrivain français, diplômé de l'IDHEC, grand amateur d'échecs, ancien joueur de tennis, de squash et de courte paume
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......