LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Alain Guyard, 2018
Épisode 7 :

Alain Guyard, philosophe forain

59 min
À retrouver dans l'émission

Portrait d'Alain Guyard qui se définit lui-même comme philosophe forain, bonimenteur de métaphysique, décravateur de concepts, et qui, depuis l'enfance, a l'intuition que la vie qu’on contemple, qu’on savoure et qu’on questionne, est la meilleure...

Alain Guyard, 2018
Alain Guyard, 2018 Crédits : A. Ysebaert - Radio France

Les Chemins de la philosophie du vendredi vous emmènent chaque semaine à la rencontre de ceux qui ont fait de la philosophie leur métier.

La philosophie est-elle une vocation ? Comment viennent les idées ? Comment se fabrique un concept ? À quoi ressemble l'atelier du philosophe ? Et quel rôle le philosophe doit-il jouer dans la cité ?

L'invité du jour : 

Alain Guyard

Pour Alain Guyard, né en 1966 au Creusot, la philosophie est une vocation.
Très jeune, il se questionne sur le sens du travail et il est appelé par la rêverie et la contemplation. Quand il découvre en terminale la philosophie, elle répond à cet appel. Aujourd’hui, l’oisiveté est étouffée par le système productiviste du capitalisme et pour Alain Guyard, philosopher est alors devenu une provocation qui répond à l’appel de la contemplation dans notre monde obsédé par l’utile et l’efficace...

Philosophe, une posture plus qu’une position

Philosophe c’est une posture, voir une imposture. C’est peut-être aussi une position, mais si cette position se réduit à une guerre de tranchées il y une erreur sur l’article. C’est pourquoi je préfère utiliser le terme de « posture » car interroger le philosophe c’est aussi interrogé sa pensée alors qu’elle s’articule à une vraie situation dans le monde. Où est-il exactement, qui fréquente-t-il… tout cela explique autant ses idées que son rapport à autrui et son rapport au monde. 

La philosophie, un consentement à l'errance spirituelle 

Très souvent on dit du philosophe qu’il est l’homme de la pensée ascétique, programmatique, avec une espèce de puissance de la volonté intellectuelle et rationnelle. Et en fait Bachelard c’est tout le contraire, c’est celui qui nous explique qu’oser philosopher c’est s’ouvrir aux quatre vents de la pensée, être prêt à être déstabilisé par elle. Et c’est une idée que j’ai mis du temps à comprendre. Mais je pense que philosopher c’est être prêt à s’abandonner à une errance bienheureuse dans les idées. Ce n’est pas vouloir les organiser à la manière cartésienne, puisque Descartes voulaient que nous soyons philosophes dès lors que l’on gouvernait la pensée. Il me semble qu’avec Bachelard, le philosophe est celui qui consent à se laisser gouverner par, qui se laisse pour ainsi dire déborder. Ce sont des belles figures, de l’errance, du vagabondage, qui me sont chères. Je pense que la philosophie est un véritable consentement à l’errance spirituelle.

Chroniques
10H55
5 min
Carnet de philo
Désobéir

Bibliographie

NatchaveAlain GuyardLe Dilettante, 2018

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......