LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Sacrées sorcières" de Pénélope Bagieu
Épisode 1 :

La comtesse de Ségur et les malheurs de l’enfance

58 min
À retrouver dans l'émission

"Les malheurs de Sophie" de la comtesse de Ségur, Sophie Rostopchine, paraît en 1858. Le personnage de Sophie est-il idéalisé ou au plus près de l'enfant qu'était la comtesse ? Comment comprendre la souffrance et les douleurs qu'elle évoque ? Etait-elle sadique ?

"Les Malheurs de Sophie" de Christophe Honoré (Caroline Grant)
"Les Malheurs de Sophie" de Christophe Honoré (Caroline Grant) Crédits : Copyright Jean-Louis Fernandez / LFP- Les Films Pelléas - Gaumont - France 3

"Nul de nous n'est assez philosophe pour savoir se mettre à la place d'un enfant" écrit le philosophe Jean-Jacques Rousseau dans son livre Emile ou de l'éducation, publié en 1762.
Pourquoi faudrait-il être philosophe pour se mettre à la place d'un enfant ? Et si Rousseau a raison, qui sont tous ces personnages enfantins qui peuplent nos lectures d'enfance ?
Commençons avec Les malheurs de Sophie, de la comtesse de Ségur...

L'invitée du jour

Marie-Joséphine Strich, docteur es Lettres, professeur de Lettres, jurée du Prix Oulmont, jurée du Prix des Romancières

Sophie, un portrait définitif de l'enfance

Sophie de Ségur, en décrivant la petite fille qu’elle a été, fut au plus près de ce qu’elle a connu... "Les Malheurs de Sophie" appartiennent au patrimoine culturel de tous les Français, Sophie est une enfant permanente, éternelle, une meneuse, une enfant parfaite dans son portrait, comme Alice pour la Grande Bretagne, un portrait réel et définitif de l’enfance.
Marie-Joséphine Strich

Une éducation janséniste, dure et cruelle

La mère de Sophie, la comtesse Rostopchine, était une femme d’une grande spiritualité, d’une grande intelligence, elle avait une vision janséniste de la vie. Quand on dit que les enfants ne mangeaient pas à leur faim, ce n’est pas tout à fait exact…Sophie a un tempérament gourmand alors les aventures liées à la nourriture sont nombreuses, mais je dirais que la comtesse Catherine Rostopchine a essayé de leur inculquer des principes de vie jansénistes, cela peut être cruel, dur, mais de là à être sadique, je ne crois pas. Le sadisme procède d’une démarche volontaire, du désir de faire souffrir l’autre… La comtesse de la Ségur parle de la dureté de la vie même et s’inspire de ce qu’elle a vécu : elle est née en Russie en 1799, fut élevée dans un domaine de la taille d'un canton où son père avait le droit de vie et de mort sur toutes les personnes qui travaillaient pour lui. La comtesse de Ségur a été élevée dans une atmosphère de grande rigueur morale et de dureté de vie quotidienne.
Marie-Joséphine Strich

Textes lus par Georges Claisse :

  • Extrait des Petites filles modèles, de la comtesse de Ségur, 1858, chapitre 8, Les hérissons, éditions Gallimard (avec des musiques de Schumann, Scènes d'enfants op. 15 et Bonheur parfait, interprété par Claudio Arrau)
  • Extrait d'Emile ou de l'éducation, de Jean-Jacques Rousseau, 1762, livre 4, éditions Gallimard

Sons diffusés :

  • Lecture des Malheurs de Sophie, de la comtesse de Ségur, 1859, par Micheline Presle (avec une musique de Pascal Comelade, Put a straw under baby)
  • Lecture des Malheurs de Sophie, de la comtesse de Ségur, 1859, par Sylvie Joly (avec une musique de Gioacchino Rossini, Quatre hors d'oeuvres, le beurre)
  • Extrait du Général Dourakine, de la comtesse de Ségur, 1863, interprété par Jacques Provins
  • Extrait d'Emile ou de l'éducation, de Jean-Jacques Rousseau, 1762, préface, lu par Adèle van Reeth
  • Archive d'Arlette de Pitray, arrière petite fille de la comtesse de Ségur, 15/09/1958, France 3 chaîne nationale
  • Chanson de Boby Lapointe, La maman des poissons
Chroniques
10H52
4 min
La Chronique d'Aurélien Bellanger
Vivons-nous dans une téléréalité ?
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......