LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le procès de Socrate
Épisode 1 :

Faites entrer l’accusé

57 min
À retrouver dans l'émission

Pour quelles raisons Socrate fut-il condamné ? En quoi incarnait-il une menace pour les Athéniens en -399 avant JC ?

Le procès de Socrate
Le procès de Socrate

A quoi ressemble Athènes au moment du procès de Socrate ? Essayons de mieux comprendre les enjeux de l'époque.

« L’affaire Socrate » ce n’est pas seulement son procès, c’est tout le retentissement qu’il a eu et qui en a fait un événement (« L’événement Socrate ») qui requiert interprétation et éclaircissements à chaque époque pour que celle-ci y mire ses propres contradictions, ses propres enjeux.

Dans son ouvrage L’évènement Socrate dont il est question aujourd’hui, notre invité l’historien Paulin Ismard étudie le fonctionnement de la démocratie athénienne à travers le procès de Socrate qui a connu une énorme postérité et qui a été l’occasion d’interroger la nature de la démocratie athénienne.

Le texte du jour

« La déclaration sous serment, constitutive de l'action intentée, était libellée ainsi […] : "Voici la plainte déposée sous serment par Mélétos, fils de Mélétos, du dème de Pithée, contre Socrate, fils de Sophronisque, du dème d'Alopekè : Socrate enfreint la loi, parce qu'il ne reconnaît pas les dieux que reconnaît la cité, et qu'il introduit d'autres divinités nouvelles ; et il enfreint la loi aussi parce qu'il corrompt la jeunesse. Peine requise : la mort".

Quant au philosophe, Lysias ayant écrit pour lui un plaidoyer, il le lut d'un bout à l'autre et dit : "C'est un beau discours, Lysias, pourtant il ne me va pas". Car il relevait évidemment pour la plus grande part du genre judiciaire, plus que de la philosophie. Et, comme Lysias lui répondait : "Si le discours est beau, comment ne t'irait-il pas ?", il dit : "Parce que de beaux habits ou de belles chaussures ne m'iraient pas non plus".

Et alors qu'on le jugeait, Platon monta à la tribune et dit : "Moi qui suis le plus jeune, Athéniens, de ceux qui, à cette tribune, sont montés…." ; mais les juges s'écrièrent : "…descendus !", ce qui voulait dire : "Descends !" Quant à lui, il y eut en faveur de sa condamnation 281 voix de plus qu'en faveur de son acquittement. Et pendant que les juges fixaient quelle peine il devait subir ou quelle amende payer, il dit qu'il paierait une amende de vingt-cinq drachmes. Eubulide, il est vrai, dit qu'il concéda cent drachmes ; mais après que les juges se furent bruyamment récriés : "Eu égard, dit-il, à ce que j'ai accompli, je propose comme peine d'être entretenu au Prytanée" Et eux le condamnèrent à mort 80 autres voix s'étant ajoutées aux précédentes. Et, ayant été emprisonné, peu de jours plus tard il but la ciguë, après avoir tenu beaucoup de beaux propos que Platon rapporte dans le Phédon. »

  • Diogène Laërce, Vies et doctrines des philosophes illustres, II 38-41 (ed. M.-O. Goulet-Cazé).

Lecture

  • Xénophon, Œuvres Complètes de Thucydide et Xénophon, A. Desrez Librairie-Editeur, Paris, 1836, p. 812.

Lectures cette semaine: Georges Claisse

Extrait

  • Aristophane, Les Nuées 29/08/1968, Socrate : Jean Poiret, Strepsiade : Lucien Rimbourg

Références musicales

  • Michel Legrand, Le messager (générique de l'émission "Faites entrer l'accusé" présentée par Christophe Hondelatte)
  • Albert Roussel Le festin de l’araignée op. 17. Funérailles
  • Albert Roussel, Symphonie n°2 en si bémol maj op. 23 modéré
  • Al Green, I stand accused
Chroniques
10H55
4 min
Carnet de philo
Shakespeare au risque de la philosophie

Bibliographie

.

L'événement SocratePaulin IsmardFlammarion/ Champs.Histoire, 2017

Intervenants
  • Professeur d'histoire grecque à l'Université d'Aix-Marseille
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......