LE DIRECT
Socrate en prison, condamné à boire la cigüe
Épisode 3 :

La parole est à la défense

59 min
À retrouver dans l'émission

La démocratie se serait-elle trompée en condamnant Socrate ? Et lui, qu'attendait-il vraiment de son procès ?

Socrate en prison, condamné à boire la cigüe
Socrate en prison, condamné à boire la cigüe Crédits : PrismaArchivo/Leemage - AFP

D'après la légende, Socrate n'aurait accepté ni témoin, ni avocat à son procès. Il aurait même refusé les discours que ses amis les plus grand rhéteurs d'Athènes lui avaient proposés. Socrate s'est-il à un seul moment défendu à son procès ou bien s'est-il contenté d'accepter sa peine pour donner une bonne leçon à Athènes ? La philosophie politique de Socrate, entre mépris de la majorité et amour des lois, parole à l'un des plus fidèles avocats de Socrate : le très platonicien Dimitri El Murr.

Le texte du jour

Pour ma part, je n’ai jamais été le maître de personne. Mais si quelqu’un a envie de m’écouter quand je parle et que j’accomplis la tâche qui est la mienne, qu’il soit jeune ou plus âgé, jamais je ne fais montre de réticence ; et pas plus que je ne m’entretiens avec quelqu’un pour recevoir de l’argent, je ne refuse de m’entretenir avec quelqu’un parce que je ne reçois pas d’argent. Non, je suis à la disposition du pauvre comme du riche, sans distinction, pour qu’il m’interroge ou pour que, s’il le souhaite, je lui pose des questions et qu’il écoute ce que j’ai à dire. Et s’il arrive que, parmi ces gens-là, l’un devienne un homme de bien et l’autre non, je ne saurais, moi, au regard de la justice en être tenu pour responsable, car je n’ai jamais promis à aucun d’eux d’enseigner rien qui s’apprenne, et je n’ai pas donné un tel enseignement. Et si jamais quelqu’un prétend avoir jamais en privé appris quelque chose de moi ou m’avoir entendu parler de quelque chose dont personne d’autre n’est au courant, sachez bien qu’il ne dit pas la vérité. Mais pour quel motif donc certaines personnes prennent-elles plaisir à passer beaucoup de temps avec moi ? Vous avez entendu toute la vérité, Athéniens, car la vérité je vous l’ai dite : c’est qu’il leur fait plaisir de voir soumettre un examen à ceux qui se figurent être savants, alors qu’ils ne le sont pas.
Platon, Apologie de Socrate, 33a (trad. L. Brisson)

Lectures

  • Platon, Apologie de Socrate, adaptation de Michel Bouquet, INA
  • Platon, République, VIII, trad. de Luc Brisson

Extrait

  • Platon, Gorgias, 471e-472c, dramatique du 13 juin 1988, INA

Références musicales

  • Brassens, Le pluriel
  • Satie, Descriptions automatiques Sur un vaisseau
  • Satie, Croquis et agaceries d’un gros bonhomme en bois
  • Satie, Heures séculaires et instantanées
  • Satie, Les pantins dansent
  • Satie, L'enfance de Ko Quo
  • Satie, Musique d'ameublement-Carrelage phonique
  • Eileen, Ne condamnez pas ce beau garçon

Chroniques

10H55
4 min

Le Journal de la philo

Eloge de la destruction
Intervenants
  • philosophe, professeur en histoire de la philosophie ancienne et directeur du département de philosophie à l’ENS Paris
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......