LE DIRECT
Autoportrait avec un ami
Épisode 4 :

Peut-on se passer de l’amitié ?

52 min
À retrouver dans l'émission

Découvrons aujourd'hui , en compagnie de Valéry Laurand, en quoi l'amitié est la sagesse de l'amour.

Autoportrait avec un ami
Autoportrait avec un ami Crédits : Raphael

"Pourquoi est-ce que je prends un ami ? afin d’avoir pour qui mourir, d’avoir qui suivre en exil, de qui sauver les jours, s’il le faut, aux dépens des miens" : l'ami n'est pas celui vous rattrape au bord du précipice, il est celui pour lequel vous êtes prompt à vous sacrifier. Mais comment différencier un tel dévouement de l'affection amoureuse ? Sénèque définit l'amour comme "la folie de l'amitié"

Le texte du jour

« Qui s’est fait ami par intérêt sera séduit par quelque avantage contraire à cette amitié, si, en elle, une autre chose qu’elle l’attirait. Pourquoi est-ce que je prends un ami ? Afin d’avoir pour qui mourir, d’avoir qui suivre en exil, de qui sauver les jours, s’il le faut, aux dépens des miens. Cette autre union que tu me dépeins est un trafic, ce n’est pas l’amitié : un profit l’appelle, il y va ; le gain à faire, voilà son but. Nul doute qu’il y ait quelque ressemblance entre cette vertu et l’affection des amants : l’amour peut se définir la folie de l’amitié. Eh bien ! Eprouve-t-on jamais cette folie dans un but de lucre, par ambition, par vanité ? C’est par son propre feu que l’amour, insoucieux de tout le reste, embrase les âmes pour la beauté physique, non sans espoir d’une mutuelle tendresse. Eh quoi ! un principe plus noble produirait-il une affection honteuse ? « Il ne s’agit pas ici, dis-tu, de savoir si l’amitié est à rechercher pour elle-même ou dans quelque autre vue ; si c’est pour elle-même, celui-là peut s’approcher d’elle qui trouve son contentement en soi. » Et de quelle manière s’en approche-t-il ? Comme de la plus belle des vertus, sans que le lucre le séduise, ou que les vicissitudes de fortune l’épouvantent. On dégrade cette majestueuse amitié quand on ne veut d’elle que ses bonnes chances. »

- Sénèque, Lettres à Lucilius, Œuvres complètes de Sénèque le Jeune, Traduction par J. Baillard., Hachette, 1914, Lettre 9.

Lectures

- Sénèque, Lettres à Lucilius, Œuvres complètes de Sénèque le Jeune, Traduction par J. Baillard., Hachette, 1914, Lettre 9.

- Sénèque, Lettres à Lucilius, Lettre 6. Trad. Marie-Ange Jourdan-Gueyer, GF 1992.

Références musicales

- Enrico Mathias, Les amis c’est fait pour ça

- Bach, Le clavier bien tempéré

- Reynaldo Hahn, Pavane d’Angelo

- Kenny Barron &Dave Holland, Rain

- Reynaldo Hahn, Juvenilia feuillage

- Carole King, You’ve got a friend

Valéry Laurand
Valéry Laurand Crédits : MC - Radio France

Emission en partenariat avec Philosophie Magazine

.
.

Chroniques

10H50
2 min

Deux minutes papillon

"Une civilisation du rythme" de Jacques Réda
Intervenants
  • professeur de philosophie à l’Université Bordeaux Montaigne
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......