LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Le Semeur au soleil couchant
Épisode 4 :

Van Gogh ébloui

59 min
À retrouver dans l'émission

« Ah, ceux qui ne croient pas au soleil d’ici sont bien impies » écrivait Vincent Van Gogh à son frère Théo en 1888, évoquant la lumière dorée de la Provence. Retour sur l'importance de cet omniprésent et presque divin soleil dans l'oeuvre du maître néerlandais en compagnie du professeur Jan Blanc.

 Le Semeur au soleil couchant
Le Semeur au soleil couchant Crédits : Van Gogh, Arles, 1888, huile sur toile, 64 × 80,5 cm. Otterlo, Kröller-Müller Mu - Getty

En février 1888, Vincent Van Gogh quitte Paris pour s’installer à Arles, attiré par la chaleur et la lumière provençales. Ce départ est un moment crucial dans la vie et le travail du maître néerlandais. Loin des teintes grises et bleutées des paysages du nord, la peinture de Van Gogh s'emplit de lumières dorées et soufrées, de couleurs franches révélées par ce grand soleil jaune. Jan Blanc, professeur d’histoire de l’art spécialiste de la période moderne à l’Université de Genève, revient sur l'importance de ces éléments dans la peinture de Vincent Van Gogh. 

L'invité du jour :

Jan Blanc, professeur d’histoire de l’art spécialiste de la période moderne à l’Université de Genève

Le prisme nouveau du soleil

Le soleil c'est une condition de possibilité d'une réforme de l'art par Van Gogh, la capacité à pouvoir voir et dessiner et peindre différemment ; sous un angle différent sous une lumière différente, et c'est en même temps une résistance qu'il cherche. Il insiste beaucoup sur l'idée selon laquelle le soleil va fatiguer son corps, va fatiguer son esprit. Cette fatigue est une façon pour lui de se sentir vivant et de pouvoir lutter avec les éléments.      
Jan Blanc

L’énergie solaire dans la peinture

Le jaune n'est pas simplement une couleur mais une matière. Van Gogh travaille avec des effets d’empâtement pour donner le sentiment d'une sorte d'irradiation, il veut rendre compte des radiations du soleil, ce n'est pas simplement une lumière : c'est une énergie, une force.      
Jan Blanc

L'identification du peintre au soleil

Van Gogh s'identifie au soleil. L'adoration est une façon pour lui de s'incarner dans ce soleil (...) Il veut devenir un soleil parce qu'il veut pouvoir ensuite irradier lui-même cette lumière, une nouvelle lumière sur la nature, sur l'art, sur la représentation de ce monde dont il voudrait être en quelque sorte le défenseur.      
Jan Blanc

Texte lu par Chloé Réjon :

  • Extrait du Droit de Rêver de Gaston Bachelard, publié en 1943

Sons diffusés : 

  • Mixage d'ouverture réalisé par Thomas Beau, contenant tous les sons diffusés dans l'émission
  • Lectures par Adèle Van Reeth d'extraits des Lettres à son frère Théo de Vincent Van Gogh, publiées en 1914
  • Lecture par Alain Amiel d'une lettre de Vincent Van Gogh à son frère Théo, "Saintes-Maries de la mer", 2005
  • Lecture par Jean-Gabriel Nordmann d'une lettre de Vincent Van Gogh à son frère Théo pour France Culture, diffusée le 16 octobre 1987
  • Chanson "Van Gogh" interprétée par Lény Escudéro, 1971
  • Extrait de Van Gogh, film réalisé par Maurice Pialat en 1991
  • Chanson "Vincent Van Gogh" interprétée par Jonathan Richman, 2004
Chroniques
10H55
6 min
Carnet de philo
5 livres qui changent la vie 4/5 : Jean-Jacques Rousseau, "Du Contrat social"

Bibliographie

Lettres à Théo

Lettres à ThéoL'imaginaire, Gallimard, 2008

.

Van Gogh : ni Dieu ni maîtreJan BlancCitadelles & Mazenod, 2017

Intervenants
  • professeur d’histoire de l’art de la période moderne à l’Université de Genève
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......