LE DIRECT
Une jeune femme américaine brandit un panneau alors qu'elle protestait pour les droits des femmes devant le siège de la Commission fédérale du commerce à Washington, DC, 18 janvier 1969
Épisode 1 :

Nancy Fraser, philosophe et militante féministe

59 min
À retrouver dans l'émission

La philosophe Estelle Ferrarese présente Nancy Fraser, née en 1947, conciliant l'activité théorique philosophique avec la pratique politique militante qui a formé sa pensée et qui est à l'origine de ses sujets philosophiques comme l’évolution du mouvement féministe ou la justice sociale...

Une jeune femme américaine brandit un panneau alors qu'elle protestait pour les droits des femmes devant le siège de la Commission fédérale du commerce à Washington, DC, 18 janvier 1969
Une jeune femme américaine brandit un panneau alors qu'elle protestait pour les droits des femmes devant le siège de la Commission fédérale du commerce à Washington, DC, 18 janvier 1969 Crédits : David Fenton - Getty

Emission enregistrée à Citéphilo 2018 à Lille, une manifestation qui, chaque année, propose un temps de réflexion philosophique autour de questions d’actualité.   La thématique de cette année porte sur le féminin, singulier universel.

Je n’ai jamais été le type de féministe qui ne s’intéresse qu’au genre. Je suis une femme de gauche et je m’intéresse à une critique de la société contemporaine globale, à toutes les structures et les mécanismes qui produisent l’injustice dans tous les axes : races, genres, sexualités...  
Nancy Fraser

Nancy Fraser, née en 1947, est professeure de philosophie et de sciences politiques à la New School for Social Research.
À l'époque de sa thèse à l’université de New-York, dans les années 60, peu de femmes étudiaient la philosophie. Ses camarades femmes et elle formaient alors un bastion de résistance féministe.
À la fin des années 60, elle milite dans le milieu politique trotskiste. Elle concilie l'activité théorique philosophique avec la pratique politique militante, cette dernière devenant l'origine de ses objets de philosophe : les espaces publics, les fondements de la justice sociale, la reconnaissance, l’évolution du mouvement féministe.
Aujourd'hui, son travail philosophique, à la fois donc politique et militant, porte sur le féminisme et la justice sociale.

L'invitée du jour :

Estelle Ferrarese, professeure de philosophie morale et politique à l’Université de Picardie Jules Verne, actuellement en délégation au centre Marc Bloch de Berlin.
Traductrice de Le féminisme en mouvements : des années 1960 à l’ère néolibérale de Nancy Fraser aux éditions La Découverte (2012).

Le terme féminin, résultat d'une histoire du domptage des corps

Dans l’idée de féminin il y a un vrai piège. Parmi les féministes, celles qui utilisent le terme même de féminin sont souvent dans une logique différentialiste, elles prêtent une différence essentielle aux femmes par rapport aux hommes. C’est un cliché de parler de féminin mais c'est même dangereux politiquement : ce mythe d’une douceur qu’il s’agirait d’activer pourvu qu’on veuille bien se tourner vers un certain groupe, celui des femmes, est un processus d’enfermement dans une cage de verre. Pour moi le féminin résulte d’une incarcération du groupe des femmes dans un ordre de discours, de domptage des corps…  
Je voudrais renoncer à ce terme de féminin qui est aujourd’hui le résultat d’une longue histoire d’exploitation, pourquoi chercher à glorifier ça ?  
Estelle Ferrarese

Nancy Fraser et l’École de Francfort

Nancy Fraser dialogue avec une tradition, l’École de Francfort, mais elle s’en distingue également : ce qui lui pose problème c’est que cette École, tout en ayant réfléchi sur la justice sociale, sur la signification de l’égalité, s’est peu posée la question des femmes et la question féministe. C’est la question des classes sociales qui est récurrente chez Nancy Fraser et c’est pour cette raison qu’elle s’est toujours définie comme féministe socialiste. Elle commente Marx à de nombreuses reprises et fait cela à un moment où le féminisme américain est très loin des problématiques socialistes. Elle vient de la New Left, un renouvellement de la gauche aux Etats-Unis dans les années 60, qui apporte des luttes très différenciées mais considérées comme convergentes.  
Estelle Ferrarese

Textes lus par Shemss Audat :

  • La relecture de Marx, extrait de Derrière «l'antre secret» de Marx : Pour une conception élargie du capitalisme de Nancy Fraserdans la revue Les Temps Modernes aux éditions Gallimard, 2018
    et musique de Autechre, Cipater
  • La parité de participation, extrait du Féminisme en mouvements : Des années 1960 à l'ère néolibérale de Nancy Fraser aux éditions La Découverte, 2012
  • Critique de la psychologie, extrait de Qu'est-ce que la justice sociale ? de Nancy Fraser aux éditions La Découverte, 2005
    et musique de Elliott Sharp, Recognition

Sons diffusés :

  • Archive d'Axel Honneth sur la reconnaissance dans La suite dans les idées, France Culture, 2009
  • Archive de Nancy Fraser sur les axes de l'injustice dans La suite dans les idées, France Culture, 2018
  • Archive de Romain Gary sur la féminité dans Radioscopies, 1975
  • Chanson de fin : Chantal Goya, D'abord dis-moi ton nom

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

Itinérance mémorielle ?
Intervenants
  • professeure de philosophie morale et politique à l’Université de Picardie Jules Verne

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......