LE DIRECT
Sommes-nous condamnés à vivre ensemble ? : une illustration de Raoul Fladoc pour Les Chemins de la philosophie
Épisode 1 :

Sommes-nous condamnés à vivre ensemble ?

57 min
À retrouver dans l'émission

Le voisinage est une notion relationnelle d'actualité qui conjugue promiscuité et proximité, privé et public... Mais qu’est-ce qu’un voisin ? Et pourquoi y a-t-il aujourd’hui une crise des liens de voisinage ?

Sommes-nous condamnés à vivre ensemble ? : une illustration de Raoul Fladoc pour Les Chemins de la philosophie
Sommes-nous condamnés à vivre ensemble ? : une illustration de Raoul Fladoc pour Les Chemins de la philosophie Crédits : © Raoul Fladoc

Merci à Raoul Fladoc (Insta @raoulfladoc) pour son illustration pour Les Chemins de la philosophie.

Le voisinage est un véritable objet de recherche et d’interrogation pour beaucoup de sociologues et d’historiens, il pose la question de l’habitat, traite du rapport subjectif que l’on entretient avec l’endroit où l’on vit et rejoint la question plus générale de la coexistence...
Mais il s'agit aussi d'un enjeu philosophique : qu’est-ce que le voisinage ? Qu’est-ce qu’être voisin ? Selon le type d’habitat, le voisin change, mais il y a toujours un voisin...

L'invitée du jour :

Hélène L’Heuillet, psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Paris-Sorbonne

La coexistence passe par le langage

La coexistence est ce fil qui nous permet de conjuguer le point où on habite, la maison, et une ligne, celle qui nous sépare de la maison des autres. Sur la ligne, la frontière, le palier, ça peut parfois mal se passer d’où la police, dans la coexistence il faut un tiers, parfois pour réguler les rapports entre les uns et les autres, et puis le fait évidemment que l’insociabilité peut prendre, et elle prend malheureusement de plus en plus souvent, la forme de la haine : là où la sociabilité passe entre humains par le langage, et là encore j’enracine ma réflexion sur des choses très anciennes, Aristote, l’homme est par nature un animal politique, pourquoi ? Parce qu’il règle les affaires communes par le langage, notre premier rapport à l’autre. Mais quand sur cette ligne qui me sépare et me rapproche de l’autre, toujours ensemble, c’est la haine qui l’emporte il n’y a plus qu’un face à face destructeur, du langage et aussi dans le corps à corps : le voisinage est un corps à corps.    
Hélène L’Heuillet

Actualité du voisinage

Je crois que ce qui a changé, on l’entend régulièrement, ce sont des choses très matérielles comme l’augmentation de la population humaine. Dans "Émile ou De l'éducation", Rousseau donne à Emile un seul livre : "Robinson Crusoé". Pour Kant, les déserts, les mers, séparaient les parties du genre humain entre elles. Aujourd’hui je crois que plus personne ne rêve de Robinson Crusoé. Les intervalles, déserts et mers, sont des zones de guerre et bien entendu des zones d’affrontements entre voisins, états frontaliers, entre populations rivales. La coexistence est devenue dans nos esprits une nécessité inéluctable qui nous oblige à penser le rapport qu’il y a entre la proximité et la promiscuité.    
Hélène L’Heuillet

Proximité et promiscuité

Dans la proximité il y a toujours la prise en compte de l’altérité de l’autre, on peut respecter la place de l’autre. En revanche, il y a promiscuité quand cette place de l’autre n’est pas respectée, quand on a le sentiment que l’autre me vole ma place et qu’il est donc un ennemi. Quand on en est à ce point-là, on est sûr que la guerre n’est pas loin.    
Je fais l’hypothèse que ça fonctionne pour deux colocataires ou deux pays, que c’est la même logique qui est à l’œuvre, dans les deux cas ce qui peut nous permettre de passer de la promiscuité à la proximité c’est l’idée de l’altérité : réaliser que habiter, c’est être chez soi, mais être chez soi c’est aussi être chez l’autre, c’est impossible autrement.    
Hélène L’Heuillet

Textes lus par Georges Claisse :

  • Extrait du Séminaire I de Lacan, Les écrits techniques de Freud, aux éditions Seuil 1975
  • Extrait de Métropoles et mentalités de Georg Simmel, dans L'Ecole de Chicago, naissance de l'écologie urbaine, 1979, présenté par Isaac Joseph et Yves Grafmeyer, éditions Champs Flammarion

Sons diffusés :

  • Début d'émission : lecture d'un extrait d'Opuscules sur l'histoire de Kant
  • Chanson d'Henri Salvador, Les voisins
  • Extrait du film Domicile conjugal de François Truffaut, 1970
  • Archive : témoignages de rescapés du génocide rwandais, Là-bas si j'y suis, France Inter, 2004
  • Extrait du film De l'autre côté du périph de David Charhon, 2012
  • Archive, témoignages de la colère des Gilets Jaunes contre Emmanuel Macron assimilé à un roi, Le Média, décembre 2018
  • Chanson de fin : Tom Waits, In the neighborhood

Chroniques

10H55
4 min

Le Journal de la philo

Comment être soi-même ?
Intervenants
  • Psychanalyste, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à Sorbonne-Université
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......